Bienvenue à Shunbun no Hi
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De Retour Au Lycée[Pv Haiko, Prudence et Hideaki]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: De Retour Au Lycée[Pv Haiko, Prudence et Hideaki]   Lun 29 Sep - 0:50

Haiko se trouvait chez lui et s'ennuyer mortellement, la rentrée des classes approchaient, mais lui n'était pas concerné par cette rentrée étant donné qu'il était déscolarisé.
Alors, en se réveillant un matin il se disait que ça pourrait être marrant de retourner en cours, pas pour suivre les cours bien entendu mais pour draguer, rigoler, s'amuser et surtout ne plus s'ennuyer. Qui sait peut-être qu'Haiko voudrait retrouver sa vie d'étudiant d'avant mais n'oser pas se l'avouer.
Les choses ne sont plus aussi facile qu'avant, mes yeux me posent problème, j'ai besoin de lentilles de contact de couleurs violette car je n'ai pas envie que l'on sache que j'ai quelque chose de démoniaques. Mes yeux verrons feront fuir les élèves et surtout les filles, voir un élève avec un oeil rouge et un oeil noir n'est pas courant, faut le dire.
C'est ainsi qu'Haiko sortit de chez lui en tenu décontracté, passa chez un opticien chercher ses lentilles de contact violette. Il les mit ensuite et se rendit tout de suite après au lycée Shunbun no Hi pour s'y inscrire.
Une fois arriver, au lycée Shunbun no Hi il déposa son dossier d'inscription, mais il y avait visiblement un problème qui ennuyait Haiko, sur son dossier scolaire il était écrit qu'il s’appelait Ikaru et non Haiko, il se devait de changer sa, au nom du pacte qu'il avait fait avec son démon il ne devait plus se revendiquer comme Ikaru qui est le nom donné par ses parents, il devait dire à tout le monde de l’appeler par le nom donné par son démon qui est Haiko.
C'est ainsi que Haiko prit un temps fou pour modifier cela, il passa par l'administration et finalement, il avait enfin réussi à ce qu'on l'appelle Haiko mais sur les papiers il était écrit Ikaru, peu importe pour lui tant qu'on l’appeler Haiko il s'en fichait, c'était pour lui une mission accomplit !
En quelle classe je suis ? Lunaire ? Stellaire ou Solaire ?
J'étais dans les Stellaire, mais pourquoi les Stellaires ? Faut que je pète des tables pour passer chez les Lunaires mais comment pourrais-je passer chez les Solaire ?
Il fallait que je sois issus d'une famille riche, mais je n'avais rien de riche. Comment faire ?
Et puis bon, j'y arriverais jamais, je n'ai rien d'un aristocrate, je ne suis pas un gars riche, je suis simplement un gars qui reprends ses études qu'il avait abandonné dû à d'innombrables problème familiaux.
Bon, je vais me contenter de cette classe : Stellaire en y réfléchissant ça n'était pas si mal...
Il faut dire que je m'étais inscrit un peu tard, les délais d'inscription étaient passé, le lycée Shunbun no Hi avait était assez clément de m'accueillir, je n'avais pas à me plaindre de ma classe, surtout que je n'avais pas encore vu mes camarades de classes, qui sait peut-être que je ferais de belles rencontres là bas.
J'avais cours le lendemain même, je me leva comme d'habitude, mais je devais mettre cette saleté d'uniforme... Je n'avais pas pour habitude de suivre un code vestimentaire.
Bon, pas de chichi c'était le prix à payer pour pouvoir faire de belles rencontres et peut-être avoir de jolies filles dans ma classe ou dans le lycée.
J'enfila mon uniforme qui était composé d'une chemise blanche, d'une cravate rouge et d'un pantalon noir, mit mes lentilles de contact violettes et me rendit au lycée Shunbun no Hi, je connaissais déjà les salles et tout ce qui s'en suivait, je n'étais guère perdu car j'y étais anciennement scolarisé, la reprise des cours ne m'avait pas fait oublier ce qu'était l'Enfer qu'est le lycée.
Arriver à ma salle, j'observa ma nouvelle classe, :hum: une belle blonde. Qui est-elle ? Je voulais absolument faire sa connaissance. Mais comment faire ? Je m'installa alors à ma place, j'étais placé sur le côté au bout de la classe, elle était à ma droite seulement quelques sièges nous séparer, j'avais donc une vue imprégnable d'elle de profil. Je n'ai fais que la regarder du début jusqu'à la fin du cours, je la dévorais du regard, elle était si exquise ! Elle avait de belle formes, mes yeux étaient bloquer sur ses pare choques et ses fesses bombés, de ma place je bavais tellement qu'elle était belle et sexy, elle avait de beaux yeux bleus ainsi qu'une chevelure blonde très soyeuse !
La cloche sonna, fin du cours, déjà 1h passer j'avais l'impression que ça n'en faisait que 5 minutes, faut dire que le temps est passé vite grâce à mes séances de matage, oh j'y pense j'espère qu'elle n'avait pas remarquer mes regards pervers que je lui porté.
Quoi qu'il en soit, la cloche avait retentit il fallait évacuer la salle. J'avais raté tout le cours, et même l'appel de quoi avoir l'occasion de connaître le nom de la belle blonde qui est ma camarade de classe. La reprise des cours commençait bien dis-donc ! C'est ainsi qu'on se retrouva tous dans le couloir, un jeune blond bien habiller sans doute chez les Solaire parlait à cette belle blonde dans ma classe.
Qui était-ce, son petit ami ? J'espère pas !
La cloche sonna, la belle blonde partit en cours dans sa classe.
Je retenais le jeune blond avant qu'il ne parte en classe lui aussi en l'attrapant par le bras et je lui dis alors.


-Bonjour, je m'appelle Haiko Raytōku et je suis nouveau à Shunbun no Hi, pourrais-tu me faire visiter le lycée après les cours ?

Je lui lâcha ensuite le bras, attendant patiemment sa réaction.
Je n'avais bien entendu pas besoin d'une visite guidé, je connaissais quasiment tout de ce lycée mais visiblement personne ne semblait se souvenir de moi et c'était une bonne chose !
J'avais besoin d'en apprendre un peu plus sur cette belle blonde et sur ce jeune blond, je voulais savoir si le jeune Homme blond était son petit ami et si la belle blonde était célibataire, je n'avais pas prévu de lui en parler directement, je comptais plutôt faire sa lors d'une discussion des plus normales, je ne voulais pas lui paraître étrange et être alerter à la belle blonde par le jeune Homme.
Revenir en haut Aller en bas
Prudence P. Delcamps
Sweet Heart Breaker
avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 28

Vie privée
Classe: Stellaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: De Retour Au Lycée[Pv Haiko, Prudence et Hideaki]   Mer 1 Oct - 21:18

Journée ennuyante qui commençait. Mylène qui dès le matin jouait du violon dans le salon, réveillant la blonde qui aurait tout donné pour sécher aujourd'hui. Rien de bien intéressant ne se passait en ce moment, surtout que Hideaki était à présent marié à Yuko et que Naru avait disparu de la circulation depuis bientôt un an. Elle avait passé son temps à se retenir de devenir comme avant. Car ça devenait lassant d'être fidèle à un fantôme.

Ben oui, il fallait le dire, ce n'était pas simple pour une fille comme elle de rester comme ça, seule sans prendre de plaisir charnel. Elle aimait Naru mais il avait disparu. Elle se sentait coupable de dire ça mais ça faisait un an. Même Yuko n'avait attendu aussi longtemps pour voir ailleurs … Prue soupira en se levant pour se laver. Elle devait se faire une évidence dure à avaler. Naru ne reviendra plus ou du moins ne reviendra plus comme il était auparavant.

Elle devait se faire une raison si elle voulait continuer ses études et sa vie. Ce n'était pas en restant chez elle qu'elle allait s'en sortir. Tout devenait lassant depuis un long moment. Elle devait y remédier et redevenir comme avant. Elle le regrettait au départ, puis dès qu'elle enfila son uniforme où elle se trouva diablement sexy, elle finit par changer d'opinion. Elle devait se remettre en scelle. Elle sourit à son reflet tentateur, aujourd'hui ça sonnait comme la renaissance du phénix.

Elle prit ses affaires de cours et descendit pour sortir de chez elle. Elle prit la direction du lycée, d'humeur joyeuse. Elle entra dans l'enceinte de l'école et commença déjà à regarder autour d'elle pour chercher sa future proie. La sonnerie l'interrompit. Les élèves entrèrent en classe. Prue fut la première à capter le nouveau. Mais elle ne le fit pas voir, habituée à mater discrètement. Pendant tout le cours, elle remarqua les regards qu'il lui lançait. Il la mata aussi sans discrétion.

Elle sourit, amusée. A la fin de l'heure, elle n'alla pourtant pas à son encontre. Elle attendit qu'il vienne à elle … Elle alla plutôt discuter avec Hideaki qu'elle avait croisé dans le couloir.


-Bonjour, Prue. Ca va ?
-Ca va et toi … ? La petite famille ? J'ai appris pour ton fils, félicitations, très cher.
-Prue …


Il sentait le ton qu'elle employait très agressif et mauvais. Elle ne pensait en rien ce qu'elle disait et pensait plus à un autre fait plus … méchant.

-Oui, ça va … Et toi ? Et Narumi ?

Le regard de Prue se fit vague et Hideaki changea de sujet, ce qui fit sourire la blonde. Ils finirent par se séparer pour retourner en cours. Le blond fut stoppé par un jeune homme qui lui sembla inconnu. Un nouvel élève sans doute.

-Bonjour … Je m'appelle Hideaki Terumi. Enchanté Haiko. Bien sûr, si tu veux. Excuse moi, nous devons aller en cours, ne traînons pas. A tout à l'heure.

Hideaki fit signe au jeune homme puis s'en alla vers sa classe pour une nouvelle heure de cours bien passionnante. Prue était elle aussi retournée en classe et attendait le retour du nouveau pour essayer de le déconcentrer de nouveau. Elle l'avait vu parler à Hideaki peut-être avaient-ils parlé d'elle ? Elle rêvait trop. A la fin des cours, que Prue attendit avec impatience, elle se lança à la sortie comme une dingue pour choper Hideaki :

-Que te voulais le nouveau ?

Le blond soupira :

-Il s'appelle Haiko et il veut que je lui fasse visiter le lycée …

Prue eut un grand sourire.

-Je peux venir avec toi pour lui faire visiter ?

Hideaki avait prédit qu'elle le lui demanderait :

-Je m'en doutais … Ok. Tiens le voilà …

Le blond sentait qu'elle allait lui sauter dessus. Mais Prue resta raisonnable et attendit que le jeune homme l'interpelle en lui demandant son nom.

_________________



"Tu sais mes désirs de femme Tu perces les secrets de mon âme
Même si j'ai peur de l'amour Ta vie donne un sens à mes jours
Est-ce qu'un jour Tu pourrais croire que je donne
Mon amour Si tu veux le recevoir
Est-ce qu'un jour Je serai pour toi la bonne
Mon amour Comme, comme un miroir
Je reste là Je t'aime et je t'attends
Je t'attends"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De Retour Au Lycée[Pv Haiko, Prudence et Hideaki]   Dim 5 Oct - 13:28

Haiko devait retrouver le jeune blond à la fin des cours, il devait vite aller dans sa classe sans plus tarder mais Haiko n'aimait pas les cours, il y assisté juste pour se convaincre qu'il avait un avenir. La belle blonde attirer son attention mais cette histoire lui semblait impossible. C'est ainsi qu'Haiko traîna dans les couloirs.
Il marchait tout en se questionnant, Haiko se questionner sans cesse, il ressentait un malaise, une souffrance, la culpabilité était trop grande, il craqua, il alla ensuite dans les toilettes face aux miroir, il se regardait et se dit à lui-même tout en se regardant dans le reflet de la glace.


-Je suis une pourriture ! Je vais en cours juste pour me convaincre que j'aurais un avenir, mais jamais je trouverais la paix ! Au grand jamais ! Je suis condamné à mourir triste dans la solitude, je ne serais jamais heureux de ma vie ! Et ça c'est ma vie, mon destin, je dirais même mon triste sort !

Le démon d'Haiko sortit soudainement sans qu'Haiko ne le demande, il regardait Haiko s'apitoyer sur son sort et lui dit.

-Tu es pitoyable, je t'ai offert un coeur de démon et tu trouves le moyen d'être triste ? Quoi qu'il en soit tu fais ce que tu veux mais souvient toi du pacte, ton coeur est fragile, le moindre impact pourrait le briser. Haiko, saches une chose, ce que tu as dis est amplement vrai, mais tu n'as pas l'air de tenir à la vie. Haiko pour quelles raisons vie-tu ?

-Pourquoi je vie ? Je ne sais pas... J'ai parfois envie d'être comme avant, mais je pourrais jamais, je suis détestable, provocateur, qui aimera une personne comme moi ? Une larme coula lorsqu'il prononça ses quelques mots. Le soir je suis seul, j'ai besoin de câlin, d'attention, de me sentir protégé et aimer, j'ai froid, je n'ai personne, je suis seul et je mourrais seul ? C'est sa ma vie ? J'ai une vie des plus misérable mais je n'ai pas envie de rendre la vie des autres misérables aussi de part ma présence, cette fille dans ma classe une fois qu'elle saura que j'ai un coeur de démon, des yeux verrons et le pacte qu'on a conclus ensemble, rira de moi et m'éjectera comme une vulgaire salope. Je n'ai plus confiance en l'Humain...!
J'ai mal pour en rien, je suis aussi pire qu'une Femme, cette vie me ravie quelque part et me fait me détester moi-même, j'ai peur... peur de l'avenir, peur de moi-même, peur de mes propres actes, je n'ai plus envie de rien, je voulais juste avoir ma vie d'avant, je me suis inscris au lycée pour me convaincre que je pouvais être celui que j'étais autrefois.
De part ma faute, je n'ai ni ma mère prêt de moi, ni ma petite sœur quant à mon père je suis bien content qu'il ne soit plus de ce monde grâce à moi.
J'aurais voulu mourir à la place de ma petite sœur, si seulement mon empoté de père m'avait frapper moi avec sa bouteille au lieu de ma petite sœur, si seulement... ! Je donnerais n'importe quoi pour l'avoir prêt de moi, mon sang, ma vie, mon âme, tout.


Suite à ce discours des plus poignants, Haiko pleura baissant la tête, mit une main contre la glace du miroir, la pression était trop grande à supporter pour lui, il avait besoin de se ménager.

L'Empereur des démons Aizen, dit à Haiko :

-Haiko, ton cœur... Si tu continues de penser ainsi à cette allure tu mourras, tu as un cœur de démon si fragile dû à notre pacte ultime alors, calmes toi, reprends tes esprits, sache que les pensées noirs engendre d'autres pensées noir donc n'y pense plus, ne te prends plus la tête, j'ai vu que la blonde de ta classe te plaisait, qu'attends-tu au juste ? Vas mon enfant

-Entendu mon Empereur ! Je te remercie du soutien que tu m'as apporter, cette Femme est une Humaine... Je ne sais si je pourrais lui faire confiance comme j'ai fais confiance aux autres, cela ne m'as apporter que malheur et préjudice, enfin soit, n'y pensons plus tu as raison, je retourne en classe, j'essayerais quand même de la conquérir et encore merci !

Haiko se sécha les larmes qu'il avait dans les yeux avec son avant bras, mais ses lentilles de contact étaient tombés dû à l'abondance de ses larmes.

-Kuso ! Mes lentilles ! Où sont-elles ? Comment vais-je faire sans mes lentilles pour retourner en classe et en plus je devais retrouver Hideaki après les cours ! Si ils voyent mes yeux, quelles seront leurs réactions ? Bon peu importe des gens, ils ne savent que juger ! Il n'y aura pas de problèmes, les Humains sont trop crédule pour penser que je suis un démon... Si ? Je n'ai pas le choix, je dois y retourner.

C'est ainsi qu'Haiko retourna en classe 20 minutes avant la fin du cours, il avait raté presque tout le cours. Il entra en baissant la tête tout en cachant ses yeux avec son avant bras de peur qu'on ne voit ses yeux.

Le prof lui demanda alors où il était et pourquoi se cacher t-il les yeux avec son avant bras, Haiko répond alors.


-J'étais à l'infirmerie, pour mes yeux qui me font encore mal.

Le prof n'accepta pas son motif et lui dit alors qu'il ne pouvait plus assister à ce cours qui était presque finit et demanda à Haiko de sortir de la classe.
Haiko eût un petit sourire narquois, il trouvait la raison de son exclusion tellement stupide et rechercher .


Haiko partait en direction de la porte, il retira son avant bras qui cacher ses yeux et sortit sa tête en ouvrant grand les yeux, on voyait son œil noir et son œil rouge, tout les élèves et le prof voyait ses grand yeux de démons, des élèves le trouver effrayants, des élèves le trouvait intéressent, et d'autre penser que c'était un monstre. Quant aux profs il avait l'air ébahit par la situation et n'a plus dit un mot dû à son grand désarroi.

Il prononça ensuite ses quelques mots en prenant soin de regarder un peu tout le monde.

-Bien, Sensei. Bon cours jeune gens, enfin si on peut appeler sa un "cours".

Un élève se leva en insultant Haiko.

-Sale monstre ! Sort de la classe ! Tame !

Haiko se rapprocha de cette élève tout en ouvrant grand ses yeux pour bien qu'il les voit et cria alors :

-Urusai ! Puis il retourna sa table sur laquelle toute ses affaires étaient posé. Il le gifla ensuite. Maintenant ramasse ! Baka !

Un silence s'était imposer dans la classe, tous ébahit par ce qui venait de ce passer.
C'est dans ce grand silence que Haiko sortit de la classe en claquant violemment la porte, il était fière de ce qui venait de faire.
Selon Haiko, l'insulter de la sorte était un affront qu'il se devait de punir, encore il avait était gentil avec lui d'habitude Haiko détruisait la personne qui l'insulter sur place mentalement mais aussi physiquement. Même si c'était une petite leçon, selon Haiko cela suffirait pour que que cette élève surveille son langage à l'avenir.


Il restait 15 minutes de cours... Haiko attendit calmement à l'extérieur, la fin du cours pour pouvoir faire sa visite guider avec le jeune blond, Hideaki Terumi. Pour s'occuper, il parla avec son démon.

-Cava mieux d'un coup ! Je me sens moi-même, je me sens revivre ! Remettre en place ce petit con était un vrai plaisir, si tu savais Aizen !

Son démon répondu alors :

-Je te reconnais bien là ! On attend quoi là au juste ? Tu n'as plus cours.

-Souvient toi ! Je dois attendre un certain Hideaki Terumi... Il devait me faire la visite guider du lycée !

-Ah oui, c'est vrai !

-Bon c'est bientôt l'heure. On en reparlera tout taleur après la visite, vas y files avant qu'on ne me voit discuter tout seul.

Le démon s'en alla.

15 minutes, c'était écoulé, comme prévu, Hideaki l'attendait mais la jeune blonde de sa classe était aussi avec lui... Espérons qu'elle ne me demande pas d'explications sur ce qui vient de se passer en cours, tantôt... bon, peu importe, je n'en est plus rien à faire du jugement des autres, je vais y aller comme si de rien n'était.

-Salut Hideaki Terumi ! Haiko s'abaissa pour le saluer.

-Et Salut... toi ?! Haiko s'abaissa pour la saluer également

-Je suis Haiko Raytoku, on est dans la même classe, mais pourrait-tu me donner ton nom ?

Elle s'appelait Prudence Delcamps. Haiko regarda attentivement Hideaki et Prudence pour analyser leurs réactions face à ses yeux verrons. Il avait un regard observateur.

Haiko dit à Prudence.

-Quel beau nom ! Prudence Delcamps ! Tu nous accompagnes pendant qu'Hideaki me fait faire la visite du lycée ?

Haiko dit alors d'un air joyeux tout en regardant ses 2 interlocuteurs avec un grand sourire.

-Bon, par où commence t-on la visite ?

Haiko ne pouvait s'empêcher de sourire tellement cette situation lui semblait inattendu, il était tellement heureux d'avoir Prudence Delcamps comme guide, mais Hideaki était toujours là, Haiko voulait avoir la belle blonde pour lui seul... Lors de la visite, il ne savait quoi regarder, les choses qu'on lui montrer durant la visite où bien les belles formes de Prudence. Prudence l'obsédé, il ne pouvait se canaliser encore longtemps avec cette belle blonde dans les parages, il fallait qu'il l'accoste et c'était ce qu'il comptait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Prudence P. Delcamps
Sweet Heart Breaker
avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 28

Vie privée
Classe: Stellaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: De Retour Au Lycée[Pv Haiko, Prudence et Hideaki]   Lun 6 Oct - 19:47

Prue pensait arriver à déconcentrer de nouveau le jeune homme pendant le cours. Histoire, de rendre ce cours un minimum intéressant. Malheureusement, Haiko disparu sans explications pendant presque toute l'heure, ce qui étonna grandement la blonde, se demandant où il était passé. Ca lui rappela, malgré elle, les absences courantes de Naru. Elle soupira essayant de participer à ce cours plus qu'ennuyant. Sans succès.

A la fin de l'heure, Haiko refit une apparition. Il gardait son avant-bras devant lui, comme pour cacher ses yeux. Il expliqua son absence et pourquoi il cachait ses yeux ainsi. Prue aurait été plus clémente que cet odieux prof qui renvoya aussi sec le jeune homme. Elle voulait se lever et protester lorsque Haiko reprit la parole pour souhaiter un bon cours aux autres. Prue aussi pensait la même chose que lui, on ne pouvait guère appeler ce cours ennuyant, « un cours ».

Il avait entre temps relever son bras permettant à tous de voir ses yeux. Prue s'attendait à ce qu'ils soient rouge comme il venait de dire qu'il était partit à l'infirmerie parce qu'il en avait mal. Rouge comme si il les avait frotté, ce qui serait naturel ou pas. Mais à la place de ses yeux violets, sans trace de rouge autour, ce fut des yeux de deux couleurs différentes. Bien sûr, Prue en fut étonnée. C'était naturel qu'elle en soit surprise.

Il était rare de croiser des yeux verrons. De deux couleurs différentes. Mais pas à ce point différent. Un de ces yeux était noir et le deuxième rouge. Ce qui était rare et inexpliqué semblait souvent étrange aux gens. Et ce qui leur était étrange leur faisait peur. Tout ce qui était étranger à eux leur faisait peur … Et ça rappela un autre souvenir à Prue. Le jour de l'enterrement de ses parents … Ce jour gravé en sa mémoire.

Elle tenait le cadre photo de ses parents disparus entouré de gens presque inconnus pour elle mais elle était seule. Personne n'osait l'approcher ni lui parler. Les chuchotements lui venaient comme un bourdonnement jusqu'au moment où deux gamins de son âge approchèrent.


-Tu portes la poisse.
-Non, c'est pas vrai, tu racontes n'importe quoi !
-Si c'est vrai. Tes parents sont morts à cause de toi !
-Non !!! NON !!! Vas-t-en !


Elle repoussa l'un des deux qui s'était trop approché à son goût. Il en tomba et pleura comme un bébé. Sa mère arriva en colère, toisant froidement la blonde bien que la peur se lisait dans les yeux de la femme.

-Sale vermine … Ne t'approches pas de mes enfants … Ne leur donne pas ta folie !

Prue ne comprit pas, la regardant aussi méchamment qu'elle pouvait. La femme prit peur et s'en alla avec ses gosses vers son mari où elle lui somma d'éloigner … « cette chose » de leur vie. Après cette scène, ils se mirent d'accord pour la balancer à sa marraine au Japon, loin d'eux … Comme un vulgaire paquet qu'on envoie par avion … Prue sortit de ses pensées morbides lorsqu'un de ses camarades insulta Haiko.

Les choses dérapèrent bien que Prue aurait voulu elle aussi intervenir pour en coller une à ce crétin pour oser dire une telle chose. Haiko le fit à sa place et mit le bordel dans les affaires du pauvre type. Elle resta comme figée, sans rien faire. Le reste de l'heure, elle ne fit rien, ayant déjà rangé ses affaires. Le prof, trop préoccupé par ce qu'il venait d'arriver, ne remarqua rien ou alors si, mais il s'en fichait. Prue était connue pour son manque de sérieux en classe.

Elle se pressa donc de sortir pour rejoindre Hideaki qui lui donna le nom du jeune homme et lui dit ce qu'il avait dit tout à l'heure. Hideaki avait promit de faire visiter à Haiko. Prue, tout sourire, se proposa d'être de la partie. Elle voulait connaître un peu plus sur ce garçon aux yeux verrons … Il arriva derrière elle saluant jovialement le blond … Et fit juste « toi » à Prue. Mais elle ne le prit pas mal. Car il se rattrapa lui demandant son nom :


-Prue. Prue Delcamps. Enchantée, Haiko !

Elle lui décrocha un sourire charmeur qui fit soupirer Hideaki qui ne désirait qu'une chose expédier la visite et les laissait seuls, se sentant bientôt de trop … Il se figea avant en voyant les yeux du jeune homme. Cependant, il n'en toucha pas un mot. Avec Yuko, il en avait déjà beaucoup vu, plus rien ne le surprenait maintenant qu'il était marié à une démone … Il fit visiter le bâtiment, las, voyant les regards furtifs et fougueux que se lançaient Prue et Haiko …

Finalement, Hideaki trouva une solution pour échapper à cet échange de regards passionnés. Et Prue lui en donna l'idée. Surprenant, n'était-il pas ?


-Ho !

Il fit mine de regarder sa montre, contrarié.

-Vous avez vu l'heure ? Je suis désolé Haiko mais je vais devoir y aller … ma gentille femme va me griller sur place si je ne rentre pas à l'heure pour le dîner !
-Ha oui, c'est vrai ! Yuko va te le faire payer si elle savait que tu traîne avec moi ! Ne sois pas désolé, très cher … Je vais continuer la visite à ta place !
-Ha vraiment ? Ha je suis soulagé ! Vraiment désolé Haiko, j'espère que tu m'en veux pas … Bon, ben, j'y vais alors ! Ciao ! A bientôt !


Il fila à l'anglaise, soulagé, laissant les deux futurs -sans doute- amants seule à seul dans les couloirs déserts du lycée. Prue eut un regard étrange. Son sourire en disait long ...

_________________



"Tu sais mes désirs de femme Tu perces les secrets de mon âme
Même si j'ai peur de l'amour Ta vie donne un sens à mes jours
Est-ce qu'un jour Tu pourrais croire que je donne
Mon amour Si tu veux le recevoir
Est-ce qu'un jour Je serai pour toi la bonne
Mon amour Comme, comme un miroir
Je reste là Je t'aime et je t'attends
Je t'attends"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De Retour Au Lycée[Pv Haiko, Prudence et Hideaki]   Mar 11 Nov - 18:32

Hideaki se sauva laissant seul Prudence et Haiko.
Haiko regarde étrangement Hideaki qui se sauva, il pensait qu'il n'avait rien de prévu et qu'il s'était sauvé pour le laisser seul avec Prue.
Haiko était loin d'être dup et se disait alors que finalement ses yeux verrons n'avait visiblement pas l'air de dérangé Prue.
Il se disait qu'il avait peut-être sa chance.


-Yuko... Yuko... Yuko... dit Haiko 3 fois de suite.

Des souvenirs revint à Haiko à ce moment là, il bougea la tête de droite à gauche violemment pour se sortir de la tête ses souvenirs là.

-Désolé Prudence, je m'étais perdu dans mes pensées, passons à la visite si tu le veux bien.
-Il me semble que plus loin dans le couloir se trouve une machine à café. Tu en veux un ?


Haiko aux côtés de Prudence se rendit devant la machine à café qui se trouvait un peu plus loin dans le couloir.
Haiko se paya un verre de café avec du sucre.


-Et toi, comment tu le prends ? Sans sucre ou avec sucre ?

C'est ainsi qu'Haiko paya le verre de Prudence tel un gentleman.

-Et si on allait s'asseoir ? Il y'a des bancs à côté de la machine à café.

Haiko sirota son café tout en regardant Prue boire le sien.

-Dit moi Prue, on a pas eu l'occasion de discuter toi et moi, ça fait longtemps que tu es à Shunbun no Hi ? car je ne t'avais jamais vu avant.
-Enfin avant ! je voulais dire avant aujourd'hui parce que tu es assez discrète ! oui c'est ça que je voulais dire ! Ca veut pas dire que je fais pas attention à toi, bien sûr que si je fais attention à toi enfin... tu m'as compris j'espère.


Il lança un sourire à Prue, sa confusion en disait long sur ses pensées.
Haiko écouta Prudence parler et lui dit alors.

-:Hum: je vois, et si tu me parlais un peu plus de toi Prudence ? J'ai tant envie de mieux te connaître.

Suite à ces paroles, il enveloppa ses mains sur celle de Prudence.
Il lâcha tout de suite après les mains de Prue.

-Excuses moi d'avoir était aussi brusque. Je sais que mes yeux te semblent intimidant. En toute sincérité, tu les trouves comment mes yeux ? Je voudrais que tu me dises ce que tu en penses avant de me parler de toi.

-Entendu, je te remercie de ta franchise. Tu peux me parler de toi je t'écoute.

Prêt à écouté Prue, lui parler d'elle, Haiko la regarda dans les yeux pendant qu'elle s'exprimer en ayant le sourire aux lèvres, il avait l'air de passé un bon moment.

-Tu as de si beaux yeux Prue, tu me sembles être une personne géniale.

Haiko ferma les yeux puis rapprocha ses lèvres contre celle de Prudence, et attendit que Prue rappoche les siennes pour partager un baiser passionner.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De Retour Au Lycée[Pv Haiko, Prudence et Hideaki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
De Retour Au Lycée[Pv Haiko, Prudence et Hideaki]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shunbun no Hi  :: Le Lycée :: L'entrée du Lycée-
Sauter vers: