Bienvenue à Shunbun no Hi
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Day Sakeru
Type chiant et trop intelligent
Admin Dada Design ! (ADD)
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 23

Vie privée
Classe: Lunaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Mer 17 Aoû - 20:26

Is this the real life
Is this just fantasy
Caught in a landslide
No escape from reality


Il n’aimait pas de faire ce genre de rêve où il tombait. Il faut dire, qui aimait cauchemarder ? Il fallait être aussi un peu masochiste. Ou être amnésique et vouloir se souvenir même si c’est horrible.
Il rêvait qu’on le poussait. Il rêvait qu’elle le poussait. Il ne l’aimait pas. Pourtant il ne l’avait vu que peu de fois dans sa vie, mais ça avait suffi pour la détester. Ses petites manières, son air de cruche idiote qui veux a tout prix le draguer. Mais qu’elle imbécile celle là. Toujours à se croire plus intelligente que lui, alors n’est qu’une imbécile blonde capricieuse et égoiste.
Idiote. Stupide. Que tout ce qu’elle voulait, c’était l’argent des Sakeru. Mais qu’elle aille crever en enfer.
Pimbêche. Narcissique. Tout ce qu’elle voulait, c’était le corps de Day. Mais qu’elle aille bouffer le macadam.
Et pourquoi est-ce qu’elle le poussait hein ? Mais qu’elle conne. Il attrapa sa main. Day était le genre de type qui n’aimait pas faire des cauchemars tout seul. C’était un mauvais perdant fini.

Open your eyes
Look up to the skies and see
I'm just a poor boy,I need no sympathy


Merde. J’aime pas me souvenir de mes rêves. Surtout des foutu rêves en ce genre. Mais qui est le con qui à inventer les cauchemars, sérieux ? J’ai jamais demandé à faire ce genre de truc horrible. Pis en plus, ça arrange rien à ma mauvaise humeur. Tout ça parce qu’Ever à sûrement ses règles et qu’elle m’emmerde plus que d’habitude. Bon, elle pourrait me priver de repas comme l’autre jour, mais là c’est différent.
Oh oui c’est vraiment différent.
On dirait une mère poule fois quatre. Elle me colle, elle me demande qui c’est que j’ai rencontré, et tout le bordel. Woh ! Ever ! T’es pas ma mère, merde ! T’es juste mon abruti de grande sœur ! Alors arrête de me coller !
En plus elle me cache quelque chose j’en suis sûr. Je vais lui demander. Demain matin. Parce que là il fait nuit quand même, merde.
Bon…Bonne nuit.

Il se rendormi, sans un mot.
Pendant ce temps, à New York, il pleut. Et pas qu’un peu, ce qui a tendance à agacer une jeune fille. Et que fait son avion ? Ca fait 3 heures qu’elle l’attend au moins ! Elle n’a pas le temps ! Elle veut y aller elle merde !

- Ah ! Franchement ! Comment on peut faire attendre une personne comme moi ?!

Elle eut un soupir un peu trop exagéré, et s’alluma une quatrième cigarette depuis son arrivée dans l’aéroport. L’avion avait intérêt d’arriver plus vite que ça, où elle portait plainte !

Mama,just killed a man,
Put a gun against his head,
Pulled my trigger now he's dead,


- Ever dit moi la vérité.
- Quelle vérité ?
- Dit la moi.


On en est au repas. Et bordel, la manière de comment elle m’a réveillé, me donne envie de la tuer. Elle a quand même jeter mes couvertures quoi. MERDE ! Bon tant pis, des fois c’est pire, non seulement elle vole mes couvertures, mais en plus, elle hurle et elle se met à chanter.

- Je ne vois pas de quoi tu parles.

Elle a les sourcils qui partent dans un sens bizarre, elle me regarde fixement, elle a les mains croisées, elle me cache quelque chose.

- … Ever.

J’ai l’air sérieux. Merde, je veux savoir ce qu’elle me cache. Ou alors je prend en otage son futur mari, je le menace d’un flingue et elle me le dit, allez, dit le moi Ever.

- Les parents… Ils m’ont appelés récemment.

Mama,life had just begun,
But now I've gone and thrown it all away
Mama ooo,


Oh non pas eux, je les supporte pas. Ces lâches menteurs hypocrites qui pensent qu’à leur pognon et pas du tout à leur gosses. Quand ils nous appelent, c’est toujours pour faire semblant de prendre de nos nouvelles, alors qu’ils en ont rien à faire de nous.

- Elle va venir à la maison.

Elle ? Non…par elle…Elle ne veux pas dire…

- Tu ne veux pas dire « elle » ?!
- Si. Elle arrive aujourd’hui
- Et pourquoi ?!
- Parce que les parents veulent que tu passe du temps avec elle.


Merde, foutu rêve prémonitoire à la con qui ne sert à rien ! Je suis sûr que c’est de sa faute ! Merde ! Je veux pas voir cette greluche ! Elle va encore essayer de m’avoir dans sa poche ! Cette abrutie blondasse conne qui se prend trop pour le centre de l’univers ! J’ai jamais demandé à la connaître moi ! Ah merde, c’est vrai, c’est mes parents qui me l’ont désignés, j’ai failli oublier. Je refuse de la voir.
Et je ne veux même pas en savoir plus, bordel de merde. Alors d’un coup, je me lève. Pas question que je reste ici, elle va sûrement y venir. Beurk.

If I'm not back again this time tomorrow
Carry on carry on as if nothing really matters


- Day ?! Où vas-tu ?!
- Sortir un coup et me préparer à la recevoir cette cruche ambulante !
- Day !


Trop tard je suis déjà parti. Je refuse de la voir. Je sais pas où je vais, mais je suis pas prêt de revenir ! J’ai sincèrement pas envie de rentrer chez moi, c’est clair et net !

L’avion allait plutôt vite. Mais trop lentement pour elle.
Le trajet était plutôt court. Mais trop long pour elle.
Elle n’avait qu’une seule hâte, et ce n’était pas celle de s’adapter au décalage horaire. Non, la seule chose qui l’importait, c’était lui. Celui qu’on avait désigné pour elle. Elle savait que c’était contre leur gré à tous les deux, mais elle le voulait, contrairement à lui qui la rejetait totalement. Elle avait bien essayer de le trouver sur internet, mais on aurait dit qu’il se cachait pour qu’elle ne le trouve pas. En pensant à cela, elle eut un long soupir exaspéré. De toute façon, il ne pourrait pas lui échapper. Elle allait l’avoir. Cet homme parfait. Sans point faibles. Sans tâche. Aussi brillant que dans un manga. Même si je doute qu’elle ait déjà lu des mangas, si ce n’est pour apprendre le japonais.

- Attend moi, Day.

Too late, my time has come,
Sends shivers down my spine
Body's aching all the time,
Goodbye everybody-I've got to go


Un frisson parcouru tout son corps. Il n’aimait pas ça.
Ah bordel, j’ai un mauvais pressentiment. Bordel, bordel, BORDEL ! Pourquoi faut-il que cette abrutie arrive ici hein ?! Tout ce qu’elle va faire, c’est me coller, me susurrer des mots doux aussi faux que le sourire d’un homme politique, elle va m’appeler tendrement par mon prénom, va tout faire pour me charmer, tout ça dans l’unique but de finir dans mon foutu lit, et d’avoir mes sous. Mais qu’elle aille se faire foutre. J’ai très bien compris son petit jeu, et ses putains de charmes à la con ne marchent pas sur moi. Rien que de voir une photo d’elle me donne envie de vomir. De quoi me rendre complètement gay.
Quand mes parents ont posés l’idée d’avoir cette greluche avec moi pour le reste de ma vie, j’ai vraiment cru que j’allais m’évanouir.
Pourtant j’ai l’habitude d’avoir des cruches autour de moi. J’en ai pleins qui veulent finir dans mon lit, qui veulent juste mon corps. Mais celles-ci je les fait chanter – tu vas me dire, je pourrais aussi la faire chanter elle. Mais elle le mérite même pas. –

Cette fille est un déchet.
Elle sort avec quelqu’un, et au lieu de juste casser normalement, même pour aller vers un nouveau copain, elle s’amuse à ridiculiser son ex au point qu’il en perde le goût de vie.
Comment je sais ça moi ?
Parce qu’elle l’a fait devant moi, en disant qu’elle ne me le ferait jamais. Parce qu’elle m’aimait vraiment. Qu’elle ne voulait que moi. Elle a été jusqu’à essayé de me faire du chantage. Plus vite j’étais avec elle, moins vite elle détruirait les gens un par un. Mais si j’attendais, elle les détruirait tous et plus le temps passera, plus elle sera plus horrible.
Comme c’est moi le maitre chanteur et pas elle, je lui ait rabattu le clapet et puis voilà merde.

Je refuse d’être le fiancé d’une ordure.
Surtout une, qui se croit meilleure que tout le monde et qui pense que je lècherais bientôt ses pieds.
Tiens, j’ai qu’à m’asseoir sur ce foutu banc.

Mama oooh (any way the wind blows)
I don't want to die,
I sometimes wish I'd never been born at all


En fait, je devrais l’aimer un peu dans le fond, vu que moi je suis pas mieux, je fais chanter les gens. Mais bordel, je fais chanter les gens pour qu’ils arrêtent de faire chier leur monde. Qu’ils arrêtent de se prendre pour des dieux.
Qu’ils arrêtent de tabasser plus faible qu’eux.
Je déteste les gens imbus d’eux même, et oh ! Ironie du sort, je le suis moi-même.

Mais moi je suis le meilleur, et je le sais vraiment.
Eux ils se l’imaginent, ce n’est pas du tout pareil.
Comme cette greluche, qui a vraiment cru pouvoir me mettre dans son lit, dans ses proies, dans ses conneries. Comme on est fiancés c’est différent, elle me veut vraiment, pour qu’elle dise à tout le monde « oh mon dieu tu as vu, je suis marié avec Day Sakeru ! Oui le super sexy Day Sakeru ! Le roi du monde super intelligent et super riche ! »
Ca me rappelle Ever. Elle aussi, on l’a forcé à se marier avec un abruti. Mais elle est maline ma sœur, et puis elle était déjà amoureuse de quelqu’un, du type avec qui elle va se marier, d’Akito quoi. Alors elle y a échappé. Ah putain, qu’est ce que ça à fait du bien de voir la tête décomposé des parents quand ils l’ont su. Ses foutus parents qui ne veulent que leur propre petits parents.

Parfois, je regrette d’avoir mes foutus parents merdiques.
Non même, je le regrette tout le temps.
Quel con naïf j’étais avant.

I see a little silhouetto of a man,
Scaramouche, scaramouche will you do the Fandango
Thunderbolt and lightning-very very frightening me
Galileo figaro-Magnifico


Elle passait par le parc, parce qu’elle savait que ça menait à la demeure des Sakeru. La grande demeure dans laquelle elle allait vivre, comme une princesse avec son prince. Elle comptait même aller dans le même lycée que Day.
D’après ce qu’elle avait entendu, il y avait la classe des pauvres et des délinquants, la classe des riches et intelligents et la classe neutre. Elle, elle était sûr d’aller dans la classe des supers cools. Elle était une héritière d’une grande compagnie après tout…
Et sur le banc elle l’aperçu. C’était sûrement le destin qui l’adorait, après tout, tout le monde peut obéir à ses petits caprices. Il lui suffit d’un sourire, et tout le monde est à ses pieds entrain de l’adorer.
Elle se mit à courir.

- Day !

Je déteste le destin. Je vais m’enfuir, là tout de suite maintenant. Immédiatement. Je refuse de la voir. Je refuse de lui parler. Je refuse qu’elle me colle. Elle va encore me raconter sa vie, et même tiens, me raconter la vie de ses copines pendant qu’on y est. Ensuite elle va me trainer dans les magasins de vêtements et va toujours me parler de sa vie, elle ne va me parler que d’elle, va faire comme si j’étais juste un portemanteau. Un sapin. Un objet de décoration quoi. Un objet avec lequel on peut se pavaner pour montrer fièrement qu’il est à nous.
Je ne suis pas un objet. Loin de là.
Et si elle croit qu’elle va m’avoir, elle se trompe lourdement, et je compte bien la détruire à mon tour.
Qu’importe si je me fais accuser d’être un salopard. J’en suis un, je l’assume. Elle aussi, on est quittes.
Saloperie.

But I'm just a poor boy and nobody loves me
He's just a poor boy from a poor family
Spare him his life from this monstrosity
Easy come easy go-,will you let me go


Je sais que je suis un connard. Fini. Je fais chanter les gens. Je les déteste tous et je n’ai aucun ami. Enfin si…Mes jouets. Et quelques rares personnes dont je peut supporter la présence.
Je sais que je suis un sale type.
Mais bordel, pourquoi est ce que l’on m’a donné cette chose comme fiancé ? Elle est même pas belle merde ! Son seul avantage c’est sa grosse poitrine ! Merde ! Et voilà. Elle me colle. Elle me parle d’elle. Elle me dit que je lui ait manqué. Menteuse. Crétine. Greluche.
T’as vraiment l’air niaise comme ça. Mais je sais c’est quoi ton vrai visage. Ton visage de pouffiasse.
Manipulatrice. Trompeuse. Je te hais, vire de mon chemin. Allez vire ! VIRE ! NE T’ACCROCHE PAS A MON PUTAIN DE BRAS JE TE DIT !

- Dégage.

Elle savait que Day était comme ça. Elle s’y attendait. Après tout, il était le seul être humain en ce monde qui lui résistait. Qui ne tombait pas dans le panneau. Qui avait vu clair dans son jeu et qui ne la supportait pas. Elle, l’hypocrite, la menteuse. La profiteuse.

- Mais Day…Ca fait si longtemps qu’on ne s’était pas revu… Allez… Laisse toi faire.

Retourne dans ton pays ou je te crame une cigarette sur ton front. Je te fait bouffer le paquet.
Je te hais tu m’entends ? Je te hais Karen ! JE TE HAIS DE TOUT MON CŒUR !

- Crève.
- Allez…Day…


Elle tenais bon elle aussi. Elle avait l’habitude. Elle, Karen Sheffield. Cette blonde aux yeux verts émeraudes, assez grande, avec une poitrine volumineuse atteignant le bonnet E, a même pas dix neuf ans. Elle était plus âgée que son fiancée, mais elle s’en fichait, il était si mature. Ses longs cheveux blonds fins, faisaient craquer n’importe quel garçon.
Sa voix sensuelle permettait de faire dire n’importe quoi à n’importe qui.
Elle avait du charme et savait en user. Et elle savait qu’il allait finir par céder. De ses douces mains aux doigts fins et qui savaient ce qu’il fallait faire, elle alla masser tendrement – pour de faux – le corps de son « chéri ».
Elle ne l’aimait pas vraiment.
Ce n’était qu’un faux amour.
Mais elle le voulait.
Toutes les femmes finissent par s’accrocher aux seuls hommes qui les rejettent.

Bismillah! We will not let you go-let me go
Will not let you go-let me go
No,no,no,no,no,no,no
Mama mia,mama mia,mama mia let me go


- Tu m’emmerdes, pauvre cruche.

Comment ça je suis trop franc avec elle ?! J’ai au moins la dignité de me lever, parce que putain, elle ne va jamais me lâcher. Alors autant l’écouter parler pendant des heures et faire semblant d’être avec elle, plutôt que de l’écouter insister pour venir avec elle, pendant des heures. Merde.
Vivement qu’elle rentre chez elle en Amérique. Parce que si elle croit sincèrement que je vais finir avec elle, elle se trompe lourdement. Et je sais qu’elle s’en doute, je sais qu’elle le sait, mais cette pauvre folle n’abandonnera jamais. Elle est aussi entêtée que moi, et ça m’emmerde sincèrement.
Pourquoi me diriez-vous, je ne finis pas par être avec elle ? Après tout on se ressemble !
Parce que contrairement à elle… Je ne suis pas juste cruel, merde.

Je fais chanter les gens pour qu’ils ne fassent pas chier leur monde.
Elle détruit les gens juste pour son propre plaisir.
Bordel.

Et voilà, je me retrouve à me balader dans la rue, avec un pot de glue accrocher à moi. En plus ses vêtements rappellent vraiment ceux des prostitués, vu sa mini mini micro jupe noir, son décolleté rouge foncé satiné, et ses talons aiguilles à la con. Tout ça pour me plaire, avec un maquillage qui bordel de merde je l’avoue, lui va bien. Elle est belle ouais. Mais moi je la déteste, alors elle est moche et puis point final. Elle est belle. Mais elle ne m’attire pas. Et elle n’est pas prête de m’attirer cette débile.

Et pis d’un coup, la voilà qui s’accroche à moi, qui me serre dans ses bras.

So you think you can stone me and spit in my eye
So you think you can love me and leave me to die
Oh baby-Can't do this to me baby
Just gotta get out-just gotta get right outta here


- Embrasse-moi…Day-sama
- Non je ne t’embrasserais pas.


Crève.
Elle se serre un peu plus contre moi, caressant doucement ma joue, je n’aime pas ce contact.

- Allez…

il va bien finir par céder.
Karen augmente ses charmes, elle sait s’y faire, elle a de l’expérience et l’habitude.

- Non.

Meurs.
En plus tout le monde nous regarde. Sale pot de colle. Décroche toi de moi, ou je te craches dessus.

- Je sais que tu meurs d’envie.

Personne ne lui résiste.
Day allait céder, il allait finir par en avoir marre, il allait arrêter de l’insulter. Et peu à peu il l’aimerait. Elle en était sûre.

- Mais vas te faire foutre.

Ferme ta gueule.
Je la pousse. Le plus fort que je peux. Je suis énervé alors il doit y avoir un tant soit peu de force. Oui on dirait. Vu qu’elle recule en poussant une espèce de cri ressemblant à un truc comme « kya ». Pff. Pauvre débile.

Nothing really matters,
Anyone can see,
Nothing really matters-,nothing really matters to me,


Je repars sur mon propre chemin. Hum. En face de moi. Il y a….
Mais oui, ça c’est une idée. Peut-être qu’après ça, Karen ne voudra plus jamais me toucher. Peut-être qu’elle va comprendre. Oh oui.
C’est mal de profiter des gens, mais j’en ai strictement rien à foutre.
Elle va se faire des films, mais je préfère ça, plutôt que d’embrasser une pauvre conne comme l’autre blonde qui est ma fiancée.
Tant pis, je me jette à l’eau.

J’attrape l’autre blonde en face de moi. Oui, Prudence Delcamps.
Cette même personne qui m’a nourri dernièrement.
Cette même personne qui m’a mordu l’oreille.
Cette même personne qui me désire sûrement presque autant que Karen, ou moins, j’en sais rien.
Et je l’embrasse. Sous les yeux de Karen. Aha, tu fais moins la maline, hein, pauvre conne ?
Et puis tant pis si elle se fait des films.

- Je sors déjà avec elle.

Et puis tant pis si Prudence ne comprend rien.
Et puis je m’en fous, je veux juste me débarrasser de cette niaise. De cette menteuse. Qui me regarde avec un air outré. Allez vire. Court. Dégage !
Et tant pis si ça va faire un gros quiproquo.

Any way the wind blows....

_________________


I just want to sleep.
So, shut up.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Sweet Heart Breaker
avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 28

Vie privée
Classe: Stellaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Mer 17 Aoû - 21:46

Prue annonça à sa marraine qu'elle sortait faire un tour. Mylène ne disait trop rien car l'atmosphère à la maison était devenue tendue depuis ce matin. La blonde ne supportait les critiques de sa marraine. Celle-ci n'était pas très contente du fait que sa filleule sorte avec un garçon. Et alors ? Qu'est-ce que ça peut lui faire ? Prue sortait avec qui elle veut, bordel ! C'était pas à sa foutue marraine de lui dicter ce qu'elle doit faire et dire avec qui elle a le droit de sortir. Elle aimait Naru et restera avec lui que cela enchante ou non cette folle !

Elle claqua bien brutalement la porte, faisant vibrer les murs. Mylène remit sa tasse sur sa soucoupe soupirant. Dominique à ses côtés la fixait d'un regard accusateur. La marraine ne savait plus où se plaçait. Si sa petite amie y ajoutait une louche, elle n'était sortit de l'auberge ! Elle avait bien le droit de dire sa façon de penser à sa gamine, non ? Elle en était la tutrice maintenant ! Prue devait obéir ... Dominique dit à Mylène qu'elle exagère et se retira du salon, lassée ...

Prue parcourait les rues de Tokyo. Elle essayait de se calmer en passant devant les vitrines des magasins. Ce n'était pas facile. Sa marraine l'avait bien mise en colère. Si seulement, la blonde pouvait croiser Naru et se consoler dans ses bras. Elle en avait besoin. Si Mylène ne désirait pas cette relation, Prue partirait loin avec son amour. Elle voulait rester près de celui qu'elle aime. La séparer de lui, la rendrait vraiment en colère. Elle inspira, fixant le ciel au-dessus d'elle. Elle se mordit la lèvre. C'était pas la journée aujourd'hui ! Elle soupira.

Pendant un moment, elle ne fit plus attention autour d'elle et surtout devant elle. C'était à ce moment-là qu'un jeune homme marchant en sens inverse la vit et l'attrapa sans prévenir. Il n'eut pas le temps de comprendre et de voir qui s'était. Le jeune homme l'embrassa lorsqu'elle reposa son regard plus bas, plus vers le ciel. Elle resta un moment figée, les yeux ouverts. Ces lèvres ... Ce goût ... Cette sensation ... Même si elle ne l'a embrassé qu'une fois, elle reconnaitrait ces lèvres entre mille ! Day ! C'est quoi ce bordel ? Qu'est-ce qu'il foutait cet imbécile ?

Attends, arrêt sur images. Day embrassant Prue. Prue qui refermait enfin les yeux pour essayer de comprendre. Elle se rappela leur dernière rencontre et se demanda encore plus quoi. Il avait bien dit qu'il ne la désirait pas et qu'il avait insinué qu'il recommencerait pas un baiser avec elle ? En plus, elle l'avait invité à manger chez elle et il n'était jamais venu, la laissant avec un repas pour deux sur le dos. Qui finalement a été mangé par Dominique et Mylène qui s'étaient demandé quoi ... Oh le ... Prue ne saurait dire le mot qui filtrait dans son esprit. Elle le hurlait presque dans sa tête, en pensées.

Mais alors que faisait-il là ? Hein ? Quelqu'un pourrait expliquer le pourquoi du comment ? Bon certes, elle se plaignait pas du baiser car elle y répondait malgré elle, car c'était divin. Mais bon ... Fait chier ! Elle devait se rappeler qu'elle n'était plus libre, merde ! Day arrêta le baiser et dit une phrase qui la figea sur le coup. "Je sors déjà avec elle". Quoi c'était quoi cette magouille ? Qu'est-ce qu'il racontait cet imbécile ? Prue vit enfin la jeune fille derrière Day. C'était quoi ce plan tordu ? Le rouquin avait pété une durite ou quoi ?

Sa main s'éleva dans les airs, sans prévenir, et vint claquer brutalement sur la joue du jeune homme. Cela résonna tellement fort, elle y avait mit tellement de force. Sa main était rouge comme la joue de ce baka. Sa main tremblait, brûlante presque. Oula, ça avait claqué dur. Elle darda un regard noir sur Day :


-Mais qu'est-ce qui te prends, Day ?

Elle allait le tuer. Elle n'aimait pas qu'on joue avec elle. Du jour au lendemain, il changeait d'avis mais le pire c'était qui changeait totalement en prenant des pseudos rêves pour la réalité. Elle comprenait plus rien la pauvre. Et pis c'était qui cette pouf près de Day là ? Oh ! Prue fronça les sourcils, ça sentait le foutage de gueule à des kilomètres ça ! Day devait jouer avec Prue, voilà le truc ! Ca allait barder si c'était ça !

_________________



"Tu sais mes désirs de femme Tu perces les secrets de mon âme
Même si j'ai peur de l'amour Ta vie donne un sens à mes jours
Est-ce qu'un jour Tu pourrais croire que je donne
Mon amour Si tu veux le recevoir
Est-ce qu'un jour Je serai pour toi la bonne
Mon amour Comme, comme un miroir
Je reste là Je t'aime et je t'attends
Je t'attends"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Day Sakeru
Type chiant et trop intelligent
Admin Dada Design ! (ADD)
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 23

Vie privée
Classe: Lunaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Jeu 18 Aoû - 1:48

Steve walks warily down the street,
with the brim pulled way down low
Ain't no sound but the sound of his feet,
Machine guns ready to go


Je sais que je vais m’en prendre plein la gueule. Mais je préfère ça plutôt que de supporter la connerie de Karen, sérieux. J’en peux plus de cette fille qui me colle.
Je sais que Prudence va m’en vouloir, ou alors elle vas s’y croire. En fait j’en sais rien, je la connais pas assez. J’ignore comment elle va réagir. En tout cas. Je sais une seule et unique chose : la réaction ne saurait tarder.
Mais tout ce que j’espère, c’est que même si Karen n’y croit pas, elle comprenne que putain, je ne veux pas d’elle, que j’ai envie qu’elle aille manger le mur, qu’elle se trouve un autre putain de fiancé aussi riche que moi et qu’elle me fasse pas chier.
Parce qu’il est hors de question qu’elle reste chez moi.
Il est hors de question qu’elle dorme dans ma chambre. Et encore plus dans mon lit.
Je refuse qu’elle soit là. Parce que je n’aime pas avoir un pot de colle agglutiné contre moi.
Mais je sais qu’elle en est capable. Elle serait même capable d’aller à Shunbun no hi juste pour reste près de moi.
Espèce de sale greluche folle. De tous les torchons, larbins et autres produits ménagers, personne au monde n’a jamais été aussi collante que toi. Retourne dans ton putain de pays et restes-y, bordel.

Are you ready, Are you ready for this
Are you hanging on the edge of your seat
Out of the doorway the bullets rip
To the sound of the beat


Le son de la claque raisonna quasiment dans toute la rue.
Ah bordel ça fait mal.
Il avait mal, il le sentait, c’était comme un plat dans la piscine, mais un bien géant et à la joue.
J’aurais du m’y attendre.
Il croyait quoi lui ?! Qu’elle allait accepter en disant « oui oui je sors avec Day »
Et puis cette putain de question, merde, qu’est ce que je vais répondre ?
Une chose était sûre, Karen n’y croirait pas.
Et ma joue me fait mal. Je vais avoir une marque c’est sûr.
Mais ce n’était pas la première fois qu’elle lui mettait une gifle.
Pourquoi est-ce que j’ai oublié qu’elle était impulsive ?!
Il aurait du s’y attendre.

Bon. Tant pis, j’aurais essayé. Pis peut-être qu’éventuellement, Karen va croire que c’est de l’amour, conne comme elle est…Enfin ça m’étonnerait. Aucune personne censée, même idiote comme elle, ne peut croire qu’une gifle de cette ampleur est de l’amour. Sérieux.
Regardez là, comment elle regarde Prue avec un air outré, l’air de dire « mais qu’est ce que tu as fait ?! ». Oui, tu n’as pas halluciné, pauvre greluche. Une fille m’a bien frappé. A abimé mon si beau visage. C’est bête hein ? Vire de là. Vas pleurer dans les jupes de ta mère. Vire ! Vire ! DEGAGE !

And another one gone, and another one gone
Another one bites the dust
Hey, I'm gonna get you too
Another one bites the dust


- Qu’est ce que tu viens de faire, toi ?!

Oui c’est ça, prend un air de débile outré. Merde. Et puis voilà. Karen s’approche de Prudence, avec une position de celle qui n’est pas content qu’on vient de toucher à son copain. Eh pouffiasse, tu n’es pas ma copine, juste de la glue qui veut pas se décrocher de moi ! Et puis si tu n’as pas compris ce qu’elle vient de me faire ni pourquoi, va t’acheter un cerveau, j’en profiterais pour te semer. Merde, et change de boucles d’oreilles, ces anneaux géants sont décidement trop moches !

- Tu ne touches pas à mon Day !

Je vais te buter. Crève. JE SUIS PAS TON DAY ! Et tu sais pourquoi, pauvre conne ? Parce que je n’appartiens à personne ! Merde ! A ton avis, pourquoi j’ai fait semblant que Prudence soit ma copine ? Parce que je refuse de t’appartenir, parce que je ne t’appartiendrais jamais, ok ?! MERDE ! RETOURNE CHEZ TOI ET ME FAIT PAS CHIER !

- Je suis pas ton Day.
- Oh mais qu’est ce que tu racontes…honey…


Honey de mon cul ouais. Va bouffer le mur, la poussière, des chewings gum, un poteau, une vitre, ou saute par une fenêtre, ou d’une falaise, mais vient pas m’emmerder plus longtemps. Et c’est quoi cette habitude stupide d’appeler leur chéris « miel » sérieux ?! Ok d’accord, des fois je l’utilise, mais quand ça sort de la bouche de cette crétine, j’ai envie de lui faire bouffer mon paquet de cigarette acheté récemment. Crève saloperie !

How do you think I'm going to get along,
without you, when you're gone
You took me for everything that I had,
and kicked me out on my own


Je refuse d’être comme ces pauvres cons qui se sont tous fait avoir. De céder, de craquer pour elle, de finir dans son lit – ou plutôt qu’elle finisse dans le mien -, qu’on fasse ce qu’on à a faire, et qu’elle joue avec moi encore, et encore.
On finira par se marier, on finira par avoir des gosses. Ou pas. En tout cas une chose est sûr, quand elle saura qu’elle m’aura, que je lui appartiendrait tout entier, elle se lassera.
Et partira.
En me détruisant.
Et je refuse que ça arrive.

Il faut que j’essaie d’expliquer à Prudence ce qui ce passe. Quoique ça doit être écrit sur mon visage que je déteste cette blonde aux yeux verts à la con. Mais crève vas y ! Lâche moi !

- Oh pauvre Day…Elle a abimé ton si beau visage…Cette folle blonde....
- Vire de là ou je te bute.


Are you happy, are you satisfied
How long can you stand the heat
Out of the doorway the bullets rip
To the sound of the beat


Je regarde Prudence. Elle doit sérieusement se demander ce qui ce passe, avec cette glue qui me câline comme une merde :

- Dommage que tu n’ait pas jouer le jeu. J’aurait pu me débarrasser de ce truc gluant qui est censé être ma fiancé.
- Mais appelle moi Karen, mon chéri…
- Crève.


Pitié, débarrassez moi d’elle.

_________________


I just want to sleep.
So, shut up.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Sweet Heart Breaker
avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 28

Vie privée
Classe: Stellaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Jeu 18 Aoû - 12:10

Sérieusement, Prue ne comprenait rien à la situation. Si seulement, on pouvait lui expliquer, elle comprendrait et réagirait différemment ... Ou peut-être pas. Autant laisser ce crétin avec ses emmerdes. Chacun sa merde. Et vu comment il la traite, ça donnait pas envie de l'aider, non vraiment pas. Il pouvait aller voir ailleurs si la blonde y était, franchement. Elle n'aimait pas qu'on joue ainsi avec elle. Et il jouait avec elle, il en mettrait sa main à couper, pire il désirait se servir d'elle. Chose dont la blonde détestait le plus. Il allait vraiment prendre plein la tête ce sale type !

Prue essaya de se calmer pour analyser la situation. Et finalement, elle se dit que Day devait être désespéré à ce point pour en arriver là. Oh, serait-il prêt à coucher avec la blonde pour être aider ? La blonde effaça vite ses pensées aussi rapidement que le vent souffle dans les feuilles des arbres ... Il fallait qu'elle arrête d'y penser. Ce genre de chose était finit, elle avait Naru à présent. Elle devait oublier son désir d'avoir Day dans ses bras.

Elle soupira, posant sa main sur sa hanche pour fixer la blonde qui était avec le rouquin. Oh punaise comment elle était fringuée cette ... Prue bloqua le mot grossier au fond de sa gorge. Le mieux à dire c'était habillée comme une prostituée. Même Prue n'osait s'habiller ainsi. Même pour délirer, jamais au grand jamais en plein jour en pleine ville ... Elle faisait les trottoirs au quoi cette pouf ? En plus, Prue n'aimait pas le regard qu'elle lançait en sa direction. Ho regarde autrement, sale garce ! Quoi t'es pas contente ? Ne dit pas que Day c'est ton chéri parce que Prue ne le croira pas.

Day attiré par de tels pinups ... Prue se sentit vexée. Il n'a pas été attiré pas elle mais par une blondasse à plus grosse poitrine que la sienne. La folle regarda sa propre poitrine, se retrouvant légèrement complexé d'un coup. Mais elle se reprit. Les seins de cette greluche était trop gros et c'était moche ! Ils devaient pendre alors que ceux de Prue étaient bien fermes, si bien à prendre en main ... N'importe quel garçon dans son répertoire pouvait le clarifier.

Elle eut un sourire en coin en entendant la meuf lui demandait ce qu'elle venait de faire. Quelque chose, ma vieille. Elle recommencerait avec plaisir parce qu'elle s'était bien défoulée et ça avait été très jouissant de le faire. Elle toisa la blondasse avec ses talons aiguille :


-Quoi t'as pas vraiment bien vu ? Te faut des lunettes ? Ou des loupes ? Je l'ai frappé, que cela te plaise ou non ! Je fais ce que j'ai envie ! Et je recommencerais si je veux !

La blondasse s'approcha de Prue se positionnant et ayant l'air d'une pauvre pouf qui n'a pas aimé qu'on touche à son petit copain. Qu'elle arrête ses films la greluche. Prue fixa la blondasse d'un air de je m'en fous, je fais ce que je veux. Bah, ces anneaux énormes étaient horribles, ça ne lui allait pas du tout ! Prue faillit rire en l'entendant dire de ne pas toucher à "son Day". Son Day ? Laissez rire la blonde qui se tient le ventre. Bon, elle se calma. Ca devrait être vrai à prés tout mais quand on y réfléchissait ... Non, pas du tout.

-Ton Day ? C'est écrit ton nom sur son front ? Non ! Je crois pas qu'il serait attiré par une telle greluche que toi !

Moche par dessus le marché mais elle tut sa franchise qui pouvait lui faire courir les ennuis. Elle tourna son regard vers le pauvre Day qui répliqua n'être pas à elle. La blondasse le prit mal et l'appela "Honey". Prue plaqua sa main à sa bouche, se mettant de côté, pour calmer le rire qui lui prit. C'était trop marrant de voir ça. Serait-elle sadique de penser ainsi ? C'était franchement marrant de voir Day dans cette situation. Quelle méchante fille ! Bon, elle se vengeait d'avoir été plus d'une fois repoussé ... Ou voire évité.

Maintenant Prue comprenait enfin. Day détestait cette blondasse qui se croyait belle et il en avait marre. Alors il avait voulut se servir de Prue. La blonde le prit mal et calma son rire, fixant Day, le dardant d'un regard noir à nouveau. Son regard passa à la blondasse qui osa dire que Prue était folle. Le genre de chose qu'elle ne supportait pas entendre de la bouche de quelqu'un. Elle n'était pas folle, merde ! Elle avait une envie de meurtre. Elle avait envie aussi de laisser Day dans son brin jusqu'au cou. Il voulait tuer la blondasse, Prue eut un sourire froid. Oui, bute la merde ! Prue allait écrasait sa face contre le mur ou alors celle de Day tiens, par la même occasion !


-Heureusement que je ne suis pas comme une de ces crétines qui, folle de toi, t'aurait aidé toute de suite pour avoir tes faveurs, Day. Je déteste qu'on se sert de moi de cette façon sans me le demander avant.

Elle allait vraiment le laisser là avec cette pauvre sangsue. Mais la tentation était trop forte. Il était trop tard pour la laisser emmerder Day. Prue avait envie de lui faire voir de toutes les couleurs à cette blondasse et pas pour aider le rouquin, loin de là ! Sans prévenir, elle prit Day par le bras, l'extirpant de la blondasse puis l'embrassa devant elle, en le collant. Elle ouvrit un oeil vers la pouf, un moment, d'un air sadique avant de refermer son oeil et d'accentuer le baiser. Elle l'arrêta, fixant la blondasse :

-Il n'est à personne et certainement pas à toi. Tu es trop moche pour l'attirer ... Va voir ailleurs si d'autres te voudrait, sale pouf avec tes fringues de fille publique et tes boucles d'oreilles énormes et horribles ...

Elle ne faisait vraiment pas ça pour ce crétin. Juste pour envoyer promener cette garce et la voir redescendre de son perchoir. Elle n'était pas belle et Prue se devait de le lui claquer. Elle devait redescendre sur terre car elle se croyait trop irrésistible ... Prue tourna la tête vers celle de Day, elle lui fit un sourire froid. Elle lui lança un regard pour lui faire comprendre qu'elle ne faisait pas ça pour lui mais pour elle. Pour sa propre satisfaction et qu'elle s'en fichait de lui ... Elle tourna la tête vers la blondasse, passant sa main sur le torse du rouquin, de façon sensuelle, rien que pour la faire chier :

-Je suis bien plus attirable que toi. Et je suis sûre qu'il me préfère dix fois plus que toi ... N'est-ce pas Day ?

_________________



"Tu sais mes désirs de femme Tu perces les secrets de mon âme
Même si j'ai peur de l'amour Ta vie donne un sens à mes jours
Est-ce qu'un jour Tu pourrais croire que je donne
Mon amour Si tu veux le recevoir
Est-ce qu'un jour Je serai pour toi la bonne
Mon amour Comme, comme un miroir
Je reste là Je t'aime et je t'attends
Je t'attends"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Day Sakeru
Type chiant et trop intelligent
Admin Dada Design ! (ADD)
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 23

Vie privée
Classe: Lunaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Jeu 18 Aoû - 19:02

Machi kado wa iromeku
Shoujo ra no nawabari
Samishigari na osage
Tsumuji kaze ni yurete


On dirait que Prudence non plus n’aime pas cette abrutie collante que j’ai envie de cramer avec mes cigarettes. Faut dire, qu’il faut être vraiment con pour l’aimer.
Ca me fait sourire. Ok, je m’en suis pris plein la gueule – une claque ça fait mal merde !- et je risque encore de m’en prendre plein la figure, mais merde, Karen est mal aimé des deux personnes qui l’entourent. Bien fait pour elle. Faut dire que vu comment elle est habillé, y a que les pervers pour l’aimer. Et les cons. Et les débiles.
Bordel. Pourquoi elle est pas fiancé à l’un d’eux mais bel et bien à moi ? Je vais buter quelqu’un si c’est comme ça, merde.

Et puis merde.
Apparemment, Prudence n’aime pas qu’on se sert d’elle. Ah merde, je savais pas hein. Et pis tant pis je ne peux plus reculer. Et puis…Attend qu’elle ce qu’elle fait Prudence là ? Woh, qu’est ce que tu fous ? Eh… Ah…D’accord…soit elle veut m’aider soit je sais pas. Parce qu’elle vient bien de m’embrasser là non ? Oui elle vient de m’embrasser j’hallucine pas. C’est agréable – sûrement dix fois mieux que quand c’est Karen -. En plus elle profite on dirait.
…Et ensuite elle s’enlève. Ouais bon… Je pense qu’elle pense comme moi à propos de la blondasse habillée en prostituée.
Oh oui sûrement, vu comment elle lui parle.

Hii, dareka boku no
Fuu, hiwo keshite
Mi, tobashite kure
Yon, yeah yeah


Exactement, je ne suis à personne. Et puis c’est clair que Karen est trop moche. Sérieux, c’est quoi cette énorme paire de poitrine ? Bon en fait c’est son seul avantage, mais sinon, faudrait qu’elle s’habille autrement, parce que sérieux, je ne suis strictement pas intéressé par les prostituées.
C’est surprenant comme je suis vraiment d’accord avec Prudence. En tout cas depuis tout à l’heure, t’as Karen qui nous regarde avec de gros yeux, l’air de dire « mais qu’est ce que… »
Et oui pauvre conne, tu as trouvés deux personnes qui ne t’aiment, pas, c’est dommage hein ? Va pleurer chez ta mère, vire de ma vue, je vais devenir pire que myope si tu restes devant moi.

-Je suis bien plus attirable que toi. Et je suis sûre qu'il me préfère dix fois plus que toi ... N'est-ce pas Day ?

Ce fut la goutte qui fit déborder le vase, après tout Karen attirait tout les hommes non ? C’était impossible qu’elle n’attire pas Day. Elle allait attirer Day. Oh oui. Elle l’attirait sûrement plus que cette autre blonde aux yeux bleus qui lui faisait des reproches depuis tout à l’heure. Et puis de quoi elle se mêlait cette idiote ?!
C’était son Day si elle voulait ! Il allait bien finir par lui appartenir, et à partir de ce moment là, elle saura qu’elle aura tout ce qu’elle a toujours voulu. Puisqu’aucun garçon ne lui aura résister finalement.
Elle aura Day.

- C’est clair. T’es largement moins chiante et collante que ce truc.

Ce truc.
Chiante. Collante.
Crève. Dégage. La ferme.
Karen s’en prenait plein la figure. Il fallait être masochiste pour continuer de vouloir un type pareil. Elle n’était pas masochiste, elle était juste stupide et elle tenait juste à avoir Day dans ses pattes. Elle le désirait tellement fort qu’elle affrontait toutes ses insultes sans avoir peur.

Kakenuketa ichigeki
Erekiteru biribiri
Nayamashige na matsuge
Soko hakato naku darui


Qu’est ce qu’elle fait là ? Karen vient d’attraper le col de Prudence sans avoir peur de rien. Mais pourquoi est ce qu’elle ne comprend toujours pas que je ne veux pas d’elle ? Pourquoi elle continue de s’accrocher alors que je refuse de la voir ?! Pourquoi elle veut toujours m’avoir ? Ce n’est même pas par amour ! Mais qu’elle cruche ! Mais crève espèce d’abrutie mentale !

- J’ignore comment il peut trouver belle, un laideron pareil. Tu t’es regardé avant de me critiquer ?

Son japonais était plutôt bon, pour une américaine. Il faut dire qu’elle avait fait tout les efforts possibles pour être avec son Day à elle – selon elle -.

- Et puis, Day m’appartient plus qu’il ne veut le croire. On est fiancés après tout. Il finira bien par se marier avec moi. Il est obligé.
- Mais va crever pauvre cinglée !


Karen vient de lâcher Prudence et… Et…. Beurk. Sérieux, Prudence embrasse trois fois mieux que cette idiote. Je viens de la repousser aussi violemment que je peux. Sérieux, mais qu’elle aille crever dans un coin !

- Je vais te buter espèce de cruche !

Hii, dareka boku ni
Fuu, hiwo tsukete
Mi, moyashite kure
Yon, yeah yeah

_________________


I just want to sleep.
So, shut up.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Sweet Heart Breaker
avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 28

Vie privée
Classe: Stellaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Jeu 18 Aoû - 21:21

Prue ne faisait ça que pour son auto satisfaction et pas pour aider le rouquin qu'elle voudrait envoyer dans le mur. En plus il mettait du temps à répondre. Il avait l'air étonné qu'elle l'embrasse. Franchement, tenait-il vraiment à se débarrasser de la garce ? On dirait pas ! Parce qu'il mettait pas du sien surtout dans ses paroles. On dirait qu'il y mettait pas d'enthousiasme. La blondasse allait croire le contraire de ce qu'il disait. Ca sera pas étonnant qu'elle traite Prue de laideron si Day ne répliquait pas mieux que ça ! Dans deux minutes, Prue allait s'en aller, le laisser dans son brin et puis c'est tout ! Mais elle tenait à mettre plus bas que terre cette garce. Avec ou sans l'aide de Day.

Bon, malgré tout, avec tout ce qui a été dit, si la grognasse reste c'est qu'elle a pas de cerveau ou alors elle était maso. Les deux sans doute. Sans crier garde, la dite garce attrapa Prue par le col. Ha la ... Prue n'allait pas se contenir. Cette pouf avait osé la toucher, la prendre par le col. Oh que ça allait barder ! Cette garce, Prue allait l'envoyer face contre mur. Elle allait pouvoir se défouler. Ca faisait deux ans qu'elle avait pas cogner sur quelqu'un. Sa foutue marraine avait privilégié le tennis pour que sa filleule se défoule et arrête de taper sur tout ce qui bouge ...


-Sale garce !

Non seulement, se faire attraper de cette manière mais aussi se faire traiter de laideron. Elle allait s'en manger une bonne dans la gamelle, ouais ! Prue était bien plus belle que cette garce, merde ! Et Day qui ne répliqua pas contre ça en avouant le contraire. Défendre Prue, non ça n'avait pas l'air dans ses envies ! Il avait préféré plutôt dire qu'elle était moins collante que cette sangsue ! Il faisait rien pour s'extirper de cette garce ! Vraiment pas aider ici ! Prue était vraiment vexée et frustrée.

Elle se figea en entendant Karen dire qu'elle était la fiancée de Day. En plus, c'était sa fiancée ! Ben pour s'en dépêtrait, ça allait être dur. Prue ne pouvait rien contre ça. Si elle l'aurait su plus tôt, elle aurait laissé Day se débrouiller. C'était ses affaires après tout non ? Et comme disait Karen, il était obligé de l'épouser. Prue allait vraiment finir par le laisser se débrouiller. En plus, elle ne trouvait pas qu'il faisait assez d'effort pour s'en débarrasser et c'était pas étonnant qu'elle le lâche pas. Juste à dire des "va crever". C'était fou comme ça allait la décider à lâcher prise cette imbécile.

Brusquement, la garce lâcha Prue qui tomba fesses contre terre. Ouch, que ça faisait mal ! Sale ... Ha, Prue se retenait à nouveau une insulte au fin fond de sa gorge. Karen l'avait lâché pour embrasser Day qui la repousse violemment. Tout ça commençait à vraiment énerver Prue. Elle se leva, leva son poing qui atterrit dans la face horrible de cette greluche. Tiens, ça pour avoir aussi l'avoir prise par le col et la lâcher sans prévenir. Et pas parce qu'elle avait embrassé ce crétin. Non, vraiment pas !


Prue massa son poing.

-C'est à toi à te regarder, merde ! On dirait une fille qui fait les trottoirs ! Il y a que les gros porcs pour t'apprécier !

Elle soupira et passa devant Day, l'air très énervé. Elle voulait le laisser dans sa merde, c'était pas son problème. Et puis merde, elle n'allait pas l'air, ça l'énervait de le faire. Et vu qu'elle sortait avec Naru, ce qu'elle venait de faire tout à l'heure, embrasser à nouveau Day, ce n'était pas approprié.

_________________



"Tu sais mes désirs de femme Tu perces les secrets de mon âme
Même si j'ai peur de l'amour Ta vie donne un sens à mes jours
Est-ce qu'un jour Tu pourrais croire que je donne
Mon amour Si tu veux le recevoir
Est-ce qu'un jour Je serai pour toi la bonne
Mon amour Comme, comme un miroir
Je reste là Je t'aime et je t'attends
Je t'attends"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Day Sakeru
Type chiant et trop intelligent
Admin Dada Design ! (ADD)
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 23

Vie privée
Classe: Lunaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Ven 19 Aoû - 4:10

[Les paroles vont n’avoir encore aucun rapport. Mais déjà, ben voilà. *tue le papillon de nuit qui vole* Saloperie ! Oh et pour faire plus classe, je vais mélanger les paroles en japonais et la traduction en anglais ! *dit plutôt qu’il est 3h00 du matin alors que tu racontes n’imp* Ah oui c’est vrai, y a ça aussi Very Happy Et je sais pas pourquoi, mais ces temps ci, Day m’inspire Oo
http://www.youtube.com/watch?v=9XoaPZOKrvI&feature=related]

The sky of steel
Is heavy telling everything
Causing the pure white to become sluggish
Tearing the sun apart.


Ah bordel, j’ai vraiment pas de bol ses temps ci. Les gens me mettent de mauvaise humeur. On m’annonce une nouvelle de merde. Et comme pas hasard cette idiote me trouve facilement. Dieu doit m’en vouloir pour une connerie que j’ait faite. J’ai rien fait de mal merde ! Je fais chanter les gens pour en aider d’autres. Je fait tout pour avoir les moyens de faire chanter les humains, même baiser. Je fais strictement rien de mal, je suis innocent, mais les gens m’annoncent coupables, disent que je suis méchant, cruel, vil, etc. Moi ça m’amuse. Mais en même temps ça m’emmerde.
Ah putain, pourquoi ma vie est pas juste simple ? Pourquoi mes parents sont pas juste des vieux cons riches ? Pourquoi il faut aussi que ses abrutis veulent que je leur serve à quelque chose ? Je vais me casser et devenir procureur s’ils continuent ! – même si je sais strictement pas ce que je veux faire plus tard, en vérité. Peut-être docteur tiens ! -.

Pis de toute manière, Karen va bien finir par comprendre. Allez comprend espèce de conne ! Comprend que je veux pas de toi ! Que quand je te vois j’ai envie de te buter, que tu ne sers strictement à rien, et que tout ce que tu fais c’est m’énerver ! Pourquoi tu t’obstines à pas comprendre ? Pourquoi tu t’accroches encore ? Qu’est ce que j’ai fait pour que tu me veuilles tant que ça ?! Merde ! Dit à tes vieux que je suis horrible. Dit à tes vieux que tu veux un nouveau fiancé. Dit à mes vieux que tu me détestes. Regarde, je t’insultes tout plein. Regarde, je te rejette.
Hais moi merde. Et va bouffer le mur en passant. Oui, s’il te plait. Merci…

En plus je suis obligé d’impliquer une autre blonde dans cette histoire. Tout ce que je voudrais, c’est être seul putain ! En plus Prudence doit me détester un peu, même si elle m’a embrassé. Parce que je suis jamais venu. Faut dire qu’Ever m’avait fait à diner ce soir là, et après bah…J’ai totalement oublié. Mais comme dit ma foutu sœur, je suis hyper tête en l’air. Mais merde voilà quoi. Enfin, si j’étais tomber sur quelqu’un d’autre, ça aurait peut-être été différent. Mais je me demande quand même si Karen aurait compris qu’elle était inutile…Vu qu’elle ne le comprend toujours pas. Et qu’est ce que ça m’emmerde putain !

Hyururi hyururi
Hikui TSUBAME ga


…Joli.
Vu le coup de poing que Karen vient de se prendre, elle doit avoir bien mal, et peut-être même allé, elle va finir par pleurer, oh oui qu’elle pleure ! Qu’elle crève ! Qu’elle m’emmerde plus !
Faut dire qu’elle la chercher en faisant ce qu’elle vient de faire, elle est vraiment conne sérieux, il faudrait quand même que je pense à lui acheter un cerveau – si ça arrive, elle se rendrait peut-être compte en même temps, que putain ça sert à rien de s’accrocher à moi -. Enfin bref, là j’assiste à une bataille entre blondes, dont je suis un peu le coupable. Mais j’ai rien demandé moi merde.
Bordel de conneries de merde. Et je deviens de plus en plus vulgaire, si Ever s’en rend compte elle va encore me passer un savon et ça va durer deux heures.
Je veux que Karen rentre chez elle.

Son visage lui faisait plutôt mal, et elle était tomber à son tour sur le choc. Faut dire qu’elle ne s’y attendait pas. Enfin un peu, mais non, parce qu’il fallait dire que Karen était tellement imbue d’elle-même, qu’elle en devenait vraiment stupide, et Day n’abusait par sur ses termes. D’accord, je suis un peu subjectif, mais tout de même, je sais ce que je dis. Elle se releva, sans pleurer, en se prenant les insultes pleins la figure. Après tout, elle commençait à avoir l’habitude.
Mais elle lutterait. Parce qu’elle voulait Day. Et quand cette blonde voulait quelque chose, elle était réellement capable de tout, même des pires choses. Elle, elle aimait bien sa manière de s’habiller, et puis ça n’attirait pas que les gros porcs, ça attirait aussi pas mal de beaux garçons…Qu’elle détruisait complètement une fois lassée.
Bien sûr qu’elle comptait faire pareil avec Day. Après tout quand elle l’aurait, il sera comme tous les autres, à ses pieds, à lui obéir, à faire tous ses désirs, à ne vouloir qu’elle, à ne voir qu’elle, et elle, à force, elle en aura marre et s’en débarrassera, fiancé ou pas. Après tout, pourquoi pas.

The road of cloudy weather
Forgetting her umbrella
She walks forward.
Fearing the rain.


Je la déteste.
Il la détestait elle en avait conscience. Elle le savait que trop parfaitement, et pourtant elle s’approcha de lui, ignorant énormément l’autre blonde.
Je la hais.
Il la haissait, elle le savait bien trop. Elle en avait si conscience qu’elle se persuadait du contraire. Elle le fixait.
Je veux qu’elle abandonne.
Elle n’abandonnerait pas.
Pourquoi est-ce qu’elle nous regarde tous les deux ?
Pouquoi est-ce qu’elle le veux tant ?

- Mon pauvre Day…Connaître une telle furie. You are unlucky.
- Je suis plutôt unlucky de te connaître toi. Merde, t’es une vraie sangsue ! Et bordel, quand quelqu’un de censé se prend un coup de poing de cette ampleur, et se fait insulter, il vire ! Alors vire !
- Never.


Elle m’emmerde à me désirer comme ça bordel. Plus je la vois, plus j’ai envie de la frapper. Elle veut toujours pas comprendre ? Non elle veux pas comprendre. Pis Prudence à eut tout à fait raison de la frapper, alors merde. Qu’elle arrête de m’emmerder et qu’elle crève !
Mais non elle refuse, parce qu’elle me désire trop. Bordel !

Donten no michi wo
Burari burabura


- Ecoute moi bien. Putain de bordel de merde.

Il était si vulgaire. Mais ça n’avait pas l’air de la déranger. Après tout, elle l’était, elle aussi. Pas autant que lui certes, mais quand même pas mal. Et puis, les insultes en japonais sonnaient si poétiquement…

- Tu fais vraiment chier tout le monde. Regarde bordel de merde, à cause de toi j’ai même impliquer quelqu’un d’autre qui m’en veux sûrement à mort.
- Et alors ? C’est toi qui l’a impliquer. Je n’ai rien fait.
- Putain de merde, je l’ai fait parce que tu m’emmerdais tellement que je voyais pas d’autre solutions.


Sur ce coup, elle trouvait Day un peu stupide. C’est vrai, il aurait pu simplement se laisser faire, et puis n’impliquer personne dans cette histoire, et puis voilà. C’était son propre choix d’avoir embrasser Prudence. Elle n’était fautive en rien.

- Ensuite, tu auras beau t’accrocher, essayer encore, et encore, et toujours… Je te déteste. Et plus tu me feras chier, plus je te détesterais. Alors retourne dans ton putain de pays et trouve toi un pauvre con qui te lècheras les pieds !
- I’m against.


J’en était sûr, elle va pas lâcher prise. Bordel de merde. Bordel de merde. MERDE.
Bon. Très bien. Le coup de Prudence n’a peut-être pas marcher. Mais peut-être que cette fois, si c’est moi, ça va marcher. Qu’elle va comprendre. Bordel de merde.

As for me
I'm a coward underneath
The blue sky I stare upwards at.


Le coup de poing parti vite. Karen tomba par terre. Comme un peu un torchon. C’était le deuxième coup qu’elle se prenait. Et Day espérait de tout son cœur qu’elle allait finir par comprendre qu’elle était juste stupide de s’accrocher à lui.
Il regarda Prudence :

- Elle est vraiment chiante hein ? Si tu veux partir tu peux. De toute façon, je t’ai embarqué dans une putain d’histoire qui ne te regarde même pas.

_________________


I just want to sleep.
So, shut up.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Sweet Heart Breaker
avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 28

Vie privée
Classe: Stellaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Sam 20 Aoû - 15:49

Prue avait mit toute sa force dans le coup de poing. Oh que ça défoulait de taper quelqu'un. Surtout une grosse garce comme cette Karen qui comprenait rien de rien. Pauvre Day, franchement, de supporter une meuf pareille comme fiancée. Ca choquait un peu Prue qui malgré elle, eut un pincement au coeur de le savoir ainsi. Mais bon, maintenant, elle devait totalement oublier. Elle avait Naru à présent, elle l'aimait. Et puis avec Day, ça aurait été en sens unique, elle le savait, ce type n'était pas fait pour vivre en couple, il était pire qu'elle, c'était dire.

Elle se serait brûler les ailes et aurait sombrer en continuant de vouloir le rouquin. Dans un sens ça avait bien tombé les évènements. Elle avait Naru qui l'a changé petit à petit, elle ne le remercierait jamais pour ça et elle voulait rester à ses côtés pour la vie. C'était bizarre de savoir ça, connaissant la blonde qui avait hurlé une fois à sa marraine qu'elle n'aura jamais personne dans sa vie, que personne ne lui mettrait la corde au cou. Le brun avait réussit là où des milliers de prétendants avaient échoués. Et au moins lui, il ne la prenait pas pour une folle, n'avait pas peur d'elle comme sa famille avec elle quand elle avait le malheur d'en croiser au moins un membre. C'était pratique d'être au Japon quand la majorité de la famille était en Europe. Elle pouvait être tranquille de ce côté là … Plus à supporter leurs remarques acerbes …

Ho que ça faisait du bien de foutre son poing dans la gueule d'une conne de fille qui s'habille comme une traînée. Même Prue n'osait jamais s'habiller ainsi ! Le coup avait fait tombé Karen. Bien fait pour elle ! Prue alla s'en aller mais resta, se retournant à moitié vers la fille avec un regard noir. Karen se releva sans même verser une larme, comme si elle s'en foutait du coup, comme si elle n'avait rien sentit … Malgré les insultes et le coup, elle revenait à la charge. Cette fille était pire, niveau folie, que Prue. Karen s'approcha de Day, comme si de rien était. Pauvre Day, la blonde le plaindrait presque si elle ne sentait pas manipulé depuis tout à l'heure pour qu'il se débarrasse de sa fiancée … Si il ne l'aurait pas fait faux bond la dernière fois … Elle inspira.

Elle fit des gros yeux en entendant la garce la traitait de furie. Quoi ? Tu sais ce qu'elle te dit la furie ? Elle allait t'en mettre encore un dans la tronche, sale garce ! Elle se mit à parler en anglais que Prue comprit parfaitement. Passer son enfance aux Etat-Unis l'aidait beaucoup. Day avait raison, quand quelqu'un se prenait un tel coup et de telles insultes, si la personne était sensée et logique, elle se casserait vite fait bien fait. Mais la grognasse ne l'entendait pas avec son « Never » qui énervait la blonde.

Day s'énerva en avouant qu'il avait impliqué la pauvre Prue dans cette histoire et que c'était la faute à cette garce. Prue se calma un peu, essayant de comprendre un peu le rouquin. Le pauvre quand même. Elle se mordit la lèvre, malgré elle, elle commençait à ne plus lui en vouloir. Mais elle était quand même encore bien indignée.
Plus Day essaya de se dépêtre de cette cinglée, plus elle s'accrochait. Ca en devenait vraiment lassant. Elle était vraiment folle cette fille à continuer de se coller à Day. Celui-ci, tout autant énervé, mit son poing dans la tronche de Karen. Ha une chose dont Prue en était ravie. Là au moins, il faisait quelque chose pour qu'elle arrête de le coller. Il aurait dû y venir plus tôt merde ! Et si elle se relevait après ça et continuait, en plus d'être folle, elle serait masochiste cette crétine !

Hum, pourquoi selon du point de vue de Prue, elle avait trouvé le geste de Day très sexe. Le voir foutre son poing dans la gueule de la garce avait un côté très sexy … Prue se calma en soupirant longuement. Si après ça Karen se relevait, Prue sortira un flingue et la tuera sur place. Parce qu'elle était vraiment chiante cette garce !


-Pour être chiante, elle l'est vraiment. Impossible de supporter une pouffiasse pareille qui finira ses jours seule à se morfondre. C'est assez marrant à imaginer …

Day lui indiqua que si elle voulait partir, elle le pouvait.

-Tu le remarques enfin … Mais je comprends mieux pourquoi cet empressement désespéré. Je serais célibataire, j'aurais bien joué le jeu. Mais là, non.

Elle soupira en fixant la crétine à terre :

-Si elle se relève et continue de te harceler, alors franchement, ça serait le comble. Personne ne peut supporter tout ça sans se plaindre et s'en aller. Faut être complètement masochiste …

Elle eut un sourire en coin et s'approcha de la grognasse :

-Listen, salts bitchy girl. I hope that you will understand finally that it died. It is not with you. I could not have, it is certainly not to it a bitchy girl in your kind which will have it. Now, get lost or I will have the pleasure of disfiguring your dirty mug.

Prue était très énervée. Elle se redressa, passant devant Day :

-Allez, je te laisse, Day. Si vraiment après ça, elle continue, tire lui une balle, par pitié.

Puis elle s'en alla en levant la main pour le saluer :

-Bye, bye.

_________________



"Tu sais mes désirs de femme Tu perces les secrets de mon âme
Même si j'ai peur de l'amour Ta vie donne un sens à mes jours
Est-ce qu'un jour Tu pourrais croire que je donne
Mon amour Si tu veux le recevoir
Est-ce qu'un jour Je serai pour toi la bonne
Mon amour Comme, comme un miroir
Je reste là Je t'aime et je t'attends
Je t'attends"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Day Sakeru
Type chiant et trop intelligent
Admin Dada Design ! (ADD)
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 23

Vie privée
Classe: Lunaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Jeu 25 Aoû - 2:06

[Comme je suis happy d’trouver la musique qui va trop bien Very Happy Bon c’surtout pour Karen, alors Prue, tu le prend pas mal pour toi, les paroles te concernent pas OO
http://www.paroles-musique.com/traduction-Glee_Cast-Smile-lyrics,t74151

Oh et… je viens de me rendre compte que « salts » ça veut dire sale…Dans le sens de saler avec du sel :’D.]

When you first left me I was wanting more
You were kissin' that girl next door
Whatcha do that for?


Karen était encore par terre. Comme une loque, une serviette, un chien aussi. Un objet qui ne devrait pas bouger. Qui devrait juste remplir sa fonction. Qui devrait juste satisfaire son propriétaire. L’inconvénient de karen, c’était qu’elle n’était pas un objet et pourtant elle se prenait pour tel. Vu comment elle essayait de satisfaire son soi-disant propriétaire. Day lui appartenait comme elle voulait lui appartenir, oh folie stupide, il faut être cinglé pour vouloir ça, surtout d’un type comme le grand, le beau, l’intelligent et le riche Day Sakeru. Il faut être prêt à ne jamais le comprendre, et à devoir supporter son caractère à la noix. Il faut être fou. Ou juste humain. Un peu des deux. Flou et net à la fois. Sans l’être.

Bon, apparemment Prudence approuve ce que je viens de dire, et qu’il est impossible de supporter cette cinglé. Ouais, c’est vrai que c’est assez marrant à imaginer Karen seule, dans une pièce, à manger, manger, manger et pleurer. Peut-être que ça arrivera et que ça sera de ma faute, mais je m’en fous, parce que putain de merde, elle sert strictement à rien. En plus là, elle s’est tût, peut-être qu’elle a compris que bordel de merde, je veux pas d’elle. Apparemment Prudence n’est plus célibataire. Ah bon. Ben tant mieux pour elle, je le savais pas, et je me serais jamais douter qu’elle le prendrait mal – quoiqu’un peu quand même -. Et puis voilà qu’elle dit que Karen est sûrement masochiste, enfin je résume quoi. Mais je sais comment est cette foutue blonde. Dans quelques minutes elle va se relever, et malgré les paroles que je lui ait dites et le coup que je lui ait donné, elle va encore tenter de me faire craquer. Mais qu’elle aille se crever les yeux et qu’elle m’emmerde pas !

Prudence s’approcha de la pouffe et lui annonça ses quatre vérités en anglais. J’ai forcméent tout compris, et je me doute que cette blonde – pas la conne, l’autre – a des origines étrangères –vu son nom c’est pas possible autrement – mais j’aurais plus parié sur le français plutôt que sur l’américain – je sais reconnaître un accent américain -.

At first when I see you cry
It makes me smile, yeah it makes me smile
At worst, I feel bad for a while
But then I just smile, I go ahead and smile


Voilà que Prudence me dit qu’elle me laisse et que si l’autre folle continuer, de la tuer. Oh comme j’aimerais tellement. Mais je sais que c’est impossible, je sais que Karen va se relever, peut-être en larmes, peut-être en rage, mais elle va se relever, parce que plus je suis inaccessible plus elle me désire, plus elle veut me mettre la laisse au cou, faire de moi un toutou à ses ordres puis ensuite me jeter à la poubelle détruit comme une poupée dont on aurait brisé tous les membres. Mais je suis peut-être faible physiquement, mais je suis fort psychologiquement, et je ne me laisserais certainement pas faire, loin de là.

Mais j’imagine que Karen va vivre quand même chez moi. Va insister pendant trois heures pour dormir dans ma chambre, dans mon lit, contre mon corps, et je vais lui fermer la porte à la gueule en lui hurlant de se la fermer et qu’elle a une chambre pour les amis, que ça convient très bien, même si le terme employé « ami » n’est pas du tout convenable pour elle. Je sais que mes repas avec Ever, qui étaient si palpitants, vu que ma sœur m’engueulait, allaient être recouverts par les piaillages de Karen sur sa pauvre petite vie de merde et de compliments chiants que je vais remballer en deux temps trois mouvements.

Et puis elle va aller à Shunbun no Hi. Et si je suis chez les lunaires, même si elle est riche – mais très conne – elle va tout faire pour être dans ma classe, pour se mettre à côté de moi pendant tous les cours, et si jamais je ne sèche ne serait-ce qu’un seul petit cours, cette conne va me suivre. J’aurais du mal à coucher avec d’autres débiles, j’aurais du mal à m’occuper de mes jouets, ou encore de trouver des points faibles pour faire joujou en faisant chanter les gens. Karen me collera, comme un pot de glue, me détruira au lieu de tenter de me séduire.

Enfin, ahaha. Si vous croyez que moi, je vais me laisser faire, vous vous trompez, parce que je vous rappelle que cette fille a pour cerveau…Un pois-chiche. Ca sera très facile de l’embobiner et de réussir à finalement la renvoyer chez elle. Je vais bien finir par réussir. Et pis je me fais pas détruire comme ça, je suis pas faible, loin de là.

Whenever you see me
You say that you want me back (Want me back)
And I tell you it don't mean jack (Don't mean jack)
No it don't mean jack (Don't mean jack)


Mais en attendant Prudence s’en va, et il y a quelque chose qu’il faut que je fasse et que je n’ai pas fait. Après tout, si je suis jamais venu chez elle c’est parce qu’Ever m’a nourri. Et je lui en ait jamais reparlé, je l’ai ignorer, enfin non, j’ai complètement oublier, j’avais beaucoup trucs à penser, et ça, c’est sorti de ma tête. Ok, ça le fait pas, mais j’ai aussi oublier l’adresse d’une pouffiasse qui voulait coucher avec moi, alors dans un sens voilà. Et pis, elle a sûrement dû préparer un repas pour moi ce jour là. Et m’attendre. Encore et encore. Je suis vraiment un enfoiré, mais j’aime pas trop faire ça, sérieux.

- Avant que tu partes.

Je viens de la rattraper en ordonnant à l’autre glue guimauve de plus bouger, je suppose à peu près qu’elle va m’obéir, sinon, je l’emmerde, je la frappe en essayant de l’assomer – oui ok, j’ai pas assez de force pour y parvenir, mais merde. –
Prudence en plus de m’avoir attendu, sûrement, a du supporter mon égoisme et Karen. En clair, elle a vraiment pas eut de chance bordel. Alors autant, au minimum m’excuser, même si ça m’emmerde dans le sens ou on dirait que je suis gentil.
Et la mini Ever en moi qui dit que je suis gentil. Ever je t’emmerde.

- Pour la fois ou tu m’as invité…Ma sœur avait cuisiné. Et je savais pas comment te prévenir que c’était annuler. Et après j’ai oublié.

Ouais bon ok elle va sûrement mal le prendre mais merde. Et pis d’accord ok, je m’excuse pas, mais j’y arrive pas.

- Si tu veux, on peut faire l’inverse, je t’invite à manger ou boire un truc quelque part.

Je sais cuisiner, mais si Ever voit une fille débarquer, elle va me et la tanner de question. Et pis, il y a des chances pour que l’autre greluche blonde du nom de Karen soit là, alors j’ai trop pas envie.

I couldn't stop laughing
No I just couldn't help myself (Help myself)

_________________


I just want to sleep.
So, shut up.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Sweet Heart Breaker
avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 28

Vie privée
Classe: Stellaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Ven 26 Aoû - 20:44

Prue était bien avancée quand elle entendit la voix du rouquin. Elle hésitait entre continuer ou s'arrêter et retourner vers lui. Cruel dilemme. Mais que lui voulait-il franchement ? Il ne l'avait pas assez énervé ? Non ? Que désirait-il encore ? La blondasse s'était-elle donc relevé et faisait encore chier son monde ? Prue tendit l'oreille mais n'entendit pas la blondasse se plaindre.

Donc, ce n'était pas pour la blondasse. Mais alors que voulait-il ? La question raisonnait dans sa tête. Bon, elle se retourna enfin vers le beau rouquin mais bien énervant. Elle inspira mais arrêta en remarquant qu'il l'avait rattrapé. Elle n'allait pas revenir sur ses pas. Ho ! Rebondissement de la situation, Day a rattrapé Prue ! Day a rattrapé une fille ! A inscrire dans les annales ça ! La blonde lui sourit, amusée, sa main sur sa hanche.

Elle attendit qu'il parle, qu'il dise pourquoi il l'a arrêté. Parce que franchement, elle voulait se barrer loin de l'autre blonde là qui faisait chier son monde. Prue voulait s'en aller, retourner chez elle même si elle risque de se retrouver à nouveau face à sa marraine et que les crises allaient recommencer. La dispute allait de nouveau se faire si elle retournait là-bas. Donc, autant rester un peu là même si elle devait supporter une gruge de peste super chiante.


-Bon qu'est-ce qu'il y a ?

Day sembla une approche d'excuse envers la blonde. Il expliqua pourquoi il n'était pas venu lorsqu'elle l'avait invité. Tout simplement parce qu'il avait oublié ! Pourquoi elle avait envie de le massacrer sur place ?

-Mémoire de poison rouge.

Une remarque acerbe. Sèche et peu violente et peu méchante. Mais il fallait que ça sorte. Ca l'énervait de l'apprendre ainsi.

-Ha ta soeur t'avait donc préparé à manger ? Quelle gentillesse.

Bon, elle se calma. C'était que le pauvre, il n'avait pas pu la prévenir. Elle se calma en soupirant. Et puis ce qu'elle avait préparé n'avait pas été jeté bien au contraire. Ca avait fait la joie de Mylène et Dominique. Prue ne pouvait en vouloir un tel beau gosse qui avait l'air de s'excuser sans vraiment y arriver. Il était chou. Mais elle pensa à son petit copain.

Quand Day lui proposa un truc pour s'excuser, elle eut un sourire en coin. Pourquoi ça ne s'était pas fait plus tôt ? Rah, elle inspira, réfléchissant. Bon, elle n'allait pas refusait une telle invitation, franchement. Avec un beau garçon … Naru comprendra … Enfin, elle l'espérait. Et puis ce n'était pas hors amitié. Ca n'irait pas trop loin non plus … Elle se mordit la lèvre, les mains dans les poches :


-Pourquoi pas … Je veux bien … Mais ramène pas ton boulet avec toi.

Elle fixa la loque humaine derrière Day, n'espérant pas qu'elle vienne. Mais bon si Day proposait, ça devrait être sans la blondasse. Prue se lécha les lèvres. Day voulait sans doute se débarrasser de sa sangsue et être tranquille. Ho la compagnie de Prue était mieux que celle de sa fiancée ?

-Ma compagnie te fait moins peur et moins chier que celle de ta blonde de fiancée ?

Elle sourit :

-Bon hé ben …

Elle attrapa Day par le bras, mettant son bras dans le sien :

-Je t'embarque loin d'elle … Tu me payes ce que je veux ?

Elle embarqua Day, tournant légèrement la tête vers la blondasse avec un sourire cruel qui disait : «Et voilà dans ta gueule, il reste avec moi ! ».

_________________



"Tu sais mes désirs de femme Tu perces les secrets de mon âme
Même si j'ai peur de l'amour Ta vie donne un sens à mes jours
Est-ce qu'un jour Tu pourrais croire que je donne
Mon amour Si tu veux le recevoir
Est-ce qu'un jour Je serai pour toi la bonne
Mon amour Comme, comme un miroir
Je reste là Je t'aime et je t'attends
Je t'attends"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Day Sakeru
Type chiant et trop intelligent
Admin Dada Design ! (ADD)
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 23

Vie privée
Classe: Lunaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Sam 27 Aoû - 14:28

[Bon les paroles sont surtout dans le sens de passer du bon temps dans le vrai sens du bon temps, mais zut ><
Donc c’st Don’t stop me now de Queen <3]

Tonight I'm gonna have myself a real good time
I feel alive and the world turning inside out Yeah !


Elle a accepté de m’écouter, c’est déjà pas mal. Et puis Karen ne semble pas se relever. Peut-être qu’elle réfléchit, aha on va voir son cerveau fumer, eh blondasse arrête ! Penser pour oti, ça va te tuer ! Arrête ! Enfin si, continue, je serais vraiment débarrassé là ! Ca sera trop bien ! ouais ! Quoi comment ça je suis horrible et en plus j’ai l’air super content ? En même temps ma fian cé s’est prit plusieurs poings dans la gueule, ça doit faire du bien, et elle s’est fait rejeter comme de la merde, par son propre chéri. Bwaha ! Eh Karen, tu sers à rien, va sauter d’un pont, tu serviras un peu plus à quelque chose ! Je suis méchant, je sais ! Mais toi t’es pas mieux espèce de cinglé qui s’accroche désespérément à moi ! En espérant que tu comprendras que ma chambre c’est ma chambre et que si tu rentres dedans je te frappe avec la batte de base-ball que je me suis acheté pour mon anniversaire !

Bon on s’en fout de Karen, l’autre blonde, vraiment plus intelligente qu’elle, et que je commence à bien aimer, a accepter de m’écouter même si on dirait que ça lui a vraiment pas plu que je l’avais oublier – ouais ok c’est trop dégueulasse mais merde -. Et pis je sais pas comment je doit prendre sa remarque, mais je vais rien dire hein. avait oublié ! Pourquoi elle avait envie de le massacrer sur place ? et pis de toute façon elle a accepté ma proposition. Mais bien sûr que non que je vais pas ramener cette conne de fiancé avec moi. Elle sert à rien si ce n’est à m’emmerder, et je suis pas maso, pas comme elle ! alors allons y !

And floating around in ecstasy
So don't stop me now don't stop me
'Cause I'm having a good time having a good time


En fait, je ne le fait pas que pour elle. Je le fait aussi parce que si je rentre chez moi, cette pot de glue jaune a grosses poitrine va me suivre, va recommencer à m’emmerder, parce que je sais qu’elle en est capable, après tout elle est totalement cinglée. Je sais même pas comment mes parents ont pu choisir elle comme fiancé, ah oui parce qu’elle est riche et intelligente – ouais ben au niveau de l’intelligence faudra revoir, parce que sérieux, elle est conne !-
Et puis, je le fait quand même pour Prudence parce que je sais que je suis un salopard fini, mais là elle vient de m’accorder une fière chandelle, et c’est merveilleux parce que ça à éventuellement fait réfléchir Karen. Bon juste éventuellement parce que je crains qu’elle n’abandonne toujours pas.

Et puis elle me demande si sa compagnie me fait moins peur et moins chier que celle de Karen. Faut dire qu’à choisir entre une blonde qui veut me draguer pour me détruire après, et une autre qui est déjà casé et qui donc ne m’emmerderas pas à ce point et qui parait plus intéressante que la première blonde, je choisis largement le second choix !

- C’est clair et net. De toute façon, personne ne peut égaler ou être pire qu’elle.

Si. Mes vieux. Mais rien que d’y penser, j’ai envie de les frapper, alors on va changer de sujet, et passer du bon temps – pas dans le sens que vous pensez espèces de détraqués sexuels ! -

I'm a racing car passing by like Lady Godiva
I'm gonna go go go
There's no stopping me


Ca me fait rien qu’elle me prenne le bras pour qu’on se tienne de telle manière à vous avez qu’à imaginer la scène c’est chiant à expliquer. Parce que dans le fond, je sais que c’est vraiment mieux que Karen. Je suis près à tout pour être loin de cette folle blonde, de courir même si je peux pas courir longtemps, de danser même si je sais pas danser et que je refuse de danser dans la rue. Allons y Prudence ! allons manger ou boire quelque chose, yeah ! Quoi comment ça j’ai l’air de vraiment de super humeur ? Mais bien sûr je me débarrasse de l’autre déchet, essayez de me comprendre merde !

- Je te payes tout ce que tu veux.

Vas y, demande même la lune et je te la payes. Tant que tu m’emmènes vraiment loin de ma soi-disante fiancée. Ouais je vais bien finir par réussir à me débarrasser définitivement d’elle de toute manière. Et pis j’en ai rien à foutre de ce qu’elle pense l’autre, qu’elle aille bruler en enfer et qu’elle m’emmerde pas. C’est pour ça qu’avec un grand sourire empli de joie, je commence à partir :

- Allons y !

I'm burning through the sky Yeah !
Two hundred degrees
That's why they call me Mister Fahrenheit
Don't stop me now I'm having such a good time


Et voilà, je suis parti avec elle, laissant l’autre cruche seule, tant mieux ouais ! Bon ou on va aller… Vu l’heure qu’il est, un café serait le mieux. C’est parti, allez ouais ! Youhou ! Je suis de super bonne humeur et ce café à un nom marrant, « Un mouton, deux moutons », toi je t’aime bien petit café !
Et donc je rentre dedans, tant pis si Prudence voulait pas celui là, je lui paie ce qu’elle veut alors c’est très bien, et je vais m’asseoir à une table pour deux

- Ah, je suis heureux.

Ouais quand je suis heureux faut que je l’exprime ! Et en plus un serveur arrive ! Youhou ! Yeaah !
Bon ok, je suis peut-être un peu trop heureux, mais tant pis, tant pis je veux profiiiiter ! Et je vous emmerde tous, yeah !

_________________


I just want to sleep.
So, shut up.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Sweet Heart Breaker
avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 28

Vie privée
Classe: Stellaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Dim 28 Aoû - 23:07

Prue avait glissé son bras dans celui du beau rouquin pour bien emmerder la blondasse qui était toujours à terre. C'était jouissant de faire ça pour faire enrager une personne. Surtout une personne comme cette garce. Lui montrer que c'était totalement mort, mais totalement. Elle n'avait aucune chance. Si Prue n'en avait pas eu c'était pas une garce au visage peinturlurée qui allait y arriver.

Day avoua que personne ne pouvait égaler cette pouffiasse. Il n'avait pas tort. Cette fille était une personne agaçante qu'on devait vite éliminer sur le champs comme une mouche qui vous énerve depuis un petit moment. Il fallait une énorme tapette pour se débarrasser d'un tel insecte nuisible. Ou alors une massue. Voilà, si cette garce les suivait, elle s'en prendrait une grosse dans la tronche et volerait vers mars sous la force employée …

Prue eut un sourire enjouée en entendant Day dire qu'il lui payerait tout ce qu'elle voulait. Ha oui tout ? Elle lui lança un regard mais se calma. Elle ne devait pas oublié qu'elle n'était plus célibataire. Elle devait penser à Naru. Oui, penser à lui pour ne pas craquer … Cela était terriblement difficile. Très difficile. Elle se demandait si elle y arriverait. Elle ne se croyait pas capable de tenir … Surtout au bras d'un tel garçon.

Elle se secoua, se laissant entraîner par Day. Dès qu'ils ne furent plus en vue de la blondasse, Prue enleva directement son bras de celui du rouquin. Ca avait été dur mais elle était arrivé juste quand ils arrivèrent devant un café. Le nom lui fit rire. Day avait-il remarqué ce nom ? Il devait être complètement à l'ouest là … Il entra à l'intérieur. Elle n'hésita pas et le suivit aussitôt.

Il alla s'asseoir et elle fit de même sans s'empêcher de mater quelques beaux gosses qui étaient assit à d'autres tables. Elle se laissa glisser sur le siège de cuir, attrapant direct la carte face à elle, au milieu de la table. Elle était en train de voir ce qu'elle prendrait dans la limite du possible. Ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre et surtout ça serait indécent vis à vis du jeune homme.

Elle releva les yeux vers Day sous ses paroles. Elle eut un regard étrange, fronçant les sourcils. Elle se mit à rire, enfin elle se laissa à rire, la carte chutant sur la table, ouverte sur les noms des cocktails et boissons. Elle ne pouvait s'empêcher de rire, se rappelant la situation à l'instant, de cette garce trop conne et de ce que venait de dire Day. Prue n'en revenait toujours pas. C'était trop hilarant pour elle.

Elle essaya de se calmer, essuyant une larme de joie à son oeil, reprenant la carte pour choisir. Elle ravala sa salive, toujours avec l'envie de rire mais Day la prendrait pour une folle :


-Tu es heureux à ce point ? Mais dans un sens, je comprends un peu. Ha cette fille est une vraie folle et garce par dessus le marché. Franchement, ma marraine n'est pas pire que ça. J'aimerais bien la présenter à mes cousins cousines, rien que pour voir leur tête. Ils réviseront leurs avis sur moi comme ça !

Elle soupira, reprenant son souffle. Elle glissa son doigt sur la carte, sa langue entre ses lèvres :

-Je suis moins folle qu'elle, hein Day ? Au fait, as-tu tout comprit de ce que j'ai dit en anglais ?

Elle baissa un peu la carte pour fixer le rouquin, un peu rouge :

-Mais moi au moins, j'ai abandonné depuis longtemps, je suis pas folle … Ha et si tu voulais le savoir, je sors avec Narumi Shirô. Comme ça tu es au courant …

Elle posa la carte, se léchant les lèvres :

-Bon hé bien, je veux le cocktail Sex Appeal pour commencer …

Ils n'ont pas intérêt à dire qu'elle n'était pas en âge de boire de l'alcool, elle allait faire un massacre sinon. Mais heureusement, elle paraissait toujours plus vieille que son âge ...

_________________



"Tu sais mes désirs de femme Tu perces les secrets de mon âme
Même si j'ai peur de l'amour Ta vie donne un sens à mes jours
Est-ce qu'un jour Tu pourrais croire que je donne
Mon amour Si tu veux le recevoir
Est-ce qu'un jour Je serai pour toi la bonne
Mon amour Comme, comme un miroir
Je reste là Je t'aime et je t'attends
Je t'attends"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Day Sakeru
Type chiant et trop intelligent
Admin Dada Design ! (ADD)
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 23

Vie privée
Classe: Lunaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Dim 28 Aoû - 23:57

Je ne vais pas le répéter cent fois,
Je ne vais pas me casser la voix,
J’aimerais juste que pour une fois,
Tout ce que je dis et écris, soit…


Ouais bon ok je sais que je suis un peu trop expressif là sérieux, mais je suis tellement content de m’être débarrassé de cette cruche blonde que je pourrais danser la rumba si on me demandait à vrai dire. Quoi tu veux que je le fasse ? Ok sans problème, mais après avoir bu quelque chose si ça ne te dérange pas. Et si d’ici là ma joie ne se disperse pas. En fait demande moi ça avant que je rentre chez moi quoi. Bref on s’en fout, en résumé vous avez qu’à retenir que je suis heureux comme un pinson, et oui cette expression existe vous allez qu’à vérifiez sur google ! Bon ok c’est gai comme un pinson mais c’est pareil ! J’en étais où moi ? Ah oui à Prudence qui rigole, sûrement pour ce que j’ai dit, aha ça te fait rire hein ? Désolé d’être un peu trop franc mais vu ce qu’il vient de m’arriver je peux me permettre d’être heureux comme ça, parce que putain, je ne pensais vraiment pas m’en débarrasser, et je me faisais déjà des tonnes de films. Maintenant je sais qu’elle va dormir chez moi, mais cette folle ne va pas dormir dans ma chambre alors je m’en fous.

Donc elle me demande si je suis heureux à ce point. Peut-être qu’elle on n’a jamais voulu la forcer à se marier avec un cinglé blond qui aime faire chanter les gens pour les détruire en fait. Ouais y a que mes vieux pour être capable d’un coup pareil en fait, ils sont sûrement pire qu’elle, et bordel c’est vraiment pas un compliment, enfin j’ai un avantage : je ne vis pas avec eux et heureusement. Prudence semble avoir bien cerné Karen. Folle et garce. Ouais voilà, et cruche et niaise en plus de ça, brr, ça me rappelle mon cauchemar, enfin je m’en fous j’ai réussi à la faire tomber avec moi alors j’en ai rien à battre, non mais comme si elle allait m’avoir dans mes rêves ! Jamais ! Dans ses rêves à elle merde ! Elle me parle de sa marraine, je sais pas qui c’est, et je m’en fout un peu. Et qu’elle aimerait bien présenter la cruche blonde américaine à ses cousins cousines.

Peut-être que ses cousins cousines à Prudence la trouvent cinglée. Je sais pas moi, je la connaît pas plus que ça, mais je pense et je suppose souvent juste, que c’est un truc du genre. Bah dit donc, ils ont ni rencontrer Ever, ni rencontrer Karen ! Enfin, même si Ever est complètement folle, elle l’est différemment de Karen, et franchement j’arrive mieux à la supporter – bon faut dire aussi qu’Ever est gentille et qu’en plus c’est ma sœur et pas une fille qu’on force à être ma fiancée -.

Ecoute, ne m’entends tu pas ?
Tu as vu, je pleure de joie,
Mais est ce vraiment moi ?
Je te ment, ne t’en fait pas…


Dans tous les cas je suis aux anges, et ça faisait sérieusement longtemps que ça ne m’était plus arrivé. La dernière fois ça remontait à quand ? Je m’en souviens pas vraiment en fait. Peut-être quand Ever m’a enfin lâché les baskets. Mais j’étais vraiment heureux. Et pis, là j’ai tellement une bonne raison de l’être que rien ni personne ne m’empêchera de l’être. Prudence demanda si elle était moins folle que Karen. Non mais Karen est imbattable, et pis je vois pas trop où elle est folle la blonde en face de moi, bon ok, si je vois un peu, mais y a pire qu’elle vraiment. Pas pire que Karen, mais moins pire qu’elle on va dire. Vous voyez ? Non ? Alors je vais vous en faire rencontrer vous allez voir comment ça fait peur.

Enfin je dit ça, je dit rien, parce que dans le fond je la connaît pas vraiment plus que ça. Et pis elle me demande si j’ai tout compris ce qu’elle a dit en anglais. Sachant que je m’appelle Day, que ma sœur se nomme Ever, que notre mère est Américaine, que j’ai pourtant toujours vécu au Japon et que j’ai un QI plus élevé que la moyenne, je dirais qu’il est logique que je comprenne tout à ce qu’elle a raconté. Je parle anglais, japonais et même français couramment si vous voulez tout savoir. Récemment j’ai même commencé à jouer à des jeux en allemands. Comme quoi, être otaku permet d’apprendre de nouvelles langues, même si je suis pas vraiment un otaku, c’est surtout que je comprends trop vite alors ça m’ennuie. Sûrement pour ça que j’aime pas les point’n’click parce qu’il faut comprendre et je comprend trop vite. Et pis les RPGs c’est bien parce que c’est plus du combat que de la compréhension.

Je sais pas pourquoi mais elle est toute rouge. En tout cas je sais ce que je compte commander, un truc simple. Et pis s’ils veulent pas me le donner c’est simple, je glisse un petit billet dans la poche – même si ça m’emmerde de faire ça – et voilà. Parce que ouais, forcément, je veux commander de l’alcool. Vous croyez quoi vous ? que je suis un gentil petit innocent Day ? Mais allez vous faire foutre. Je fume, je bois, je couche et je fais chanter les gens. Je suis une vraie saloperie. A la seule différence, c’est que je suis…Ah merde, gentil quoi ! Même si ça m’emmerde vraiment et sérieusement de le dire parce que c’est comme si Ever gagnait contre moi.

Racontez l’amour, montrer ma joie,
J’en ai assez de tout ça,
Pourquoi ne pas changer pour une fois ?
Montrer ce qu’il y a au fond de moi ?


Ouais donc bref, elle parle qu’elle a abandonner. Ah, ouais elle parle de m’abandonner moi. Ouais j’avais bien compris. Désolé d’être impossible à avoir hein. J’y peut rien si je suis selon Ever un insensible trop sensible. Merde hein. Pourtant elle est pas mal Prudence. Mais la dernière fois qu’on s’est vu, on va dire que j’étais un peu beaucoup sur les nerfs, alors, il y a certaines choses qu’elle a fait qui n’ont rien fait pour améliorer mon humeur et qui ont été malheureusement pour elle, jusqu’à l’empirer. Désolé d’être un foutu colérique impulsif hein. Je l’assume pleinement alors moi de mon côté, je m’en fous.

Bon pis…
Hein quoi ? Attends j’ai bien entendu le nom que je viens d’entendre ? Mais attendez trois secondes je croyais que… Mais merde alors y a un problème ou alors ce type est un chaud lapin ! Parce que sérieux, la dernière fois il sortait avec Yuko Kurimi, que j’avais déjà croisé avec Prudence, et maintenant il sort avec cette blonde ? Alors soit Yuko était pas à son goût soit Prudence l’était plus que Yuko… Je comprends pas là. Enfin vu comment ce type me traitait…Ouais ok c’était que de la plaisanterie alors ça compte pas. D’ailleurs je me demande ce qu’il devient, je l’ai pas revu depuis qu’il m’a soigné. Ever a pas arrêté de me poser pleins de questions sur lui depuis ce jour là, c’était vraiment saoulant.

Bon en tout cas, maintenant Narutruc ne sors plus avec Yuko mais avec Prudence. Ok. Bon, le serveur vient d’arriver et Prudence vient de commander un cocktail. Avec de l’alcool mais c’est pas grave on s’en fout. Le serveur ne sembla faire aucune remarque, ouais bon c’est à mon tour !

- Une bière.

Dieu soit loué Ever n’est pas là, sinon elle aurait voulu m’étrangler pour ce que je viens de dire. C’est ma boisson préféré alors je fais ce que je veux.

Ce poême est stupide, ça va de soi,
Mais au moins, il est pour moi,
Très original pour que toi,
Tu t’étonne de ce que tu vois.


Le serveur vient de partir sans dire quoi que ce soit, tant mieux j’avais pas envie de le soudoyer j’ai horreur de faire ça. Bon en clair, j’ai l’impression d’être celui qu’on informe de tout. En un sens c’est cool vu que je suis maitre chanteur, je pourrais faire ce que je veux, mais Yuko, Prutruc et Naruchose sont des personnes que j’apprécie plutôt même si la première n’est tout de même pas à ce point dans mon cœur – la preuve j’ai retenu son nom, dommage pour elle -.

- Je comprends parfaitement l’anglais. J’ai parfaitement compris ce que tu as dit.

Et qu’est ce que je vais dire à propos de Narubidule hein ? Bordel je suis dans une putain de situation ou je ne sais pas quoi dire, mais je vais me débrouiller, sinon mon prénom ne serait pas Day. Même si ça n’a aucun rapport avec l’histoire j’en ai rien à foutre j’avais envie de le dire et je dis ce que je veux veuillez ne pas m’interrompre bandes de débiles mentaux qui ne comprennent rien à rien mon cerveau.

- Et je connais Naru..mi. Il m’a soigné.

Oui d’accord j’ai failli dire autre chose, mais c’est pas de ma faute je retiens pas le nom de ceux que j’apprécie ne serait-ce qu’un peu.
Je souris un peu, après tout si je suis de bonne humeur je peux bien me permettre ça non ?

- Et bien sûr que je suis heureux à ce point. Même si ce soir quand je vais rentrer, cette greluche va être à ma table. Et va dormir dans la même maison que moi. Mais je finirais bien par m’en débarrasser.

Je ne rajoute rien d’autre. Qu’est ce que je peux dire d’autre franchement ? Pis le serveur qu’est plus rapide que l’éclair est déjà entrain de revenir alors j’ai rien à dire si ce n’est que un simple merci en prenant mon verre de bière.

C’est la fin, et sa ne se voit pas,
Je voulais juste parler de moi,
Même si je n’ai rien dit, sa va de soi,
Mais après tout, venant de moi ça ne m’étonne pas…

_________________


I just want to sleep.
So, shut up.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Sweet Heart Breaker
avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 28

Vie privée
Classe: Stellaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Lun 29 Aoû - 11:38

Prue avait commandé un cocktail pour commencer. Le serveur vint prendre les commandes. La blonde lui fit un clin d'oeil charmant pour le mettre dans sa poche. Il n'arrêtait pas de mater le dessus de la poitrine de la blonde qui avait mit un décolleté plongeant aujourd'hui. Elle eut un fin sourire en regardant le serveur rien dire puis il partit pour aller chercher leur commande.

Elle retourna son attention sur le beau gosse qui était encore dans un état de joie extrême. Mais elle ne pouvait que le comprendre, vu qu'elle avait vu en première direct le caractère de cette garce qui mettait en boule de nerf tout le monde. Une meuf dont on avait envie de tuer en la mitraillant sur place ou en lui balançant des dizaines de massues dans la tronche, ou de lui défigurer le visage à coup de baffes.

Bon, maintenant, on va éviter de parler d'elle. Parler d'elle, énerver les gens. Prue y comprit. Elle désirait changer de sujet. Elle avait annoncé qu'elle sortait avec Naru. Day devait sans doute connaître vu Naru était aussi un Lunaire comme le rouquin. Bizarre, elle le vit faire une tête étrange à la nouvelle. Elle eut un sourire en coin. Il devait certainement le connaître, vu sa tête.


-Donc tu n'as aucun commentaire à faire si tu as compris, sinon tu l'aurais déjà fait …

Ca la frustait un peu qu'il n'en touche pas un mot de plus. Franchement, ça le concernait de premier abord. Elle ne rougit plus en soupirant, attendant son cocktail. Day connaissait Naru, il le confirma. Il ajouta que le brun l'avait soigné. Prue ne parut étonnée qu'à moitié, Naru était très gentil et prévenant. Ca ne l'étonnait pas qu'il avait soigné le rouquin … Elle trouva ça bizarre que Day eut du mal à dire le prénom de Naru en entier.

Elle fixa le rouquin, l'air étrange mais ne fit pas de remarque. Bien qu'elle en pensait beaucoup sur cette hésitation du prénom. Elle se laissa absorber par la vue d'un aussi beau sourire d'un aussi craquant garçon. Il était si beau avec un sourire … Pauvre petit, il devait supporter cette cruche de Karen. Prue voulait aider le rouquin même si il rassura qu'il trouvera quelque chose.


-Comment comptes-tu t'en débarrasser ? Elle est pire que la glue extra forte !

Elle rit, amusée pendant que le serveur, en un éclair, revint pour les servir. Il posa en premier la bière, rapidement, et fut plus long pour poser le cocktail. Il en profita pour mater un peu plus la blonde qui en fut ravie, elle se mit plus en avant, enfin son décolleté en avant. Mais elle se reprit en pensant à Naru. Ha, que c'était dur ! Mais elle avait prévenu. Elle ne pouvait changer du jour au lendemain, c'était totalement difficile.

Le serveur repartit, marchant en arrière. Il faillit renverser un de ses collègues. Il s'excusa rapidement et s'éclipsa, gêné. Prue retourna son attention vers le rouquin, en souriant. Elle prit la paille de ses doigts et la mit en bouche pour siroter le cocktail d'un air sensuel. Bon, elle a toujours été comme ça et ce n'était en rien pour draguer le jeune homme.Tant pis si il croyait que si. Elle s'en fichait. Qu'il pense ce qu'il veut …


-Je t'aurais bien proposé de venir dîner chez moi et de dormir aussi mais … Ma marraine se fera des idées de une, après il y a Naru qui se demandera quoi et de trois, tu voudras certainement pas. Mais ça serait que par bonté de coeur que je ferais ça.

Elle trouvera bien les mots pour expliquer à sa marraine et à Naru la situation. Même si Naru se posera des questions et sera sûrement jaloux. Malgré elle, elle aimerait bien voir son chéri jaloux. Cela prouverait davantage qu'il tenait à elle ...

_________________



"Tu sais mes désirs de femme Tu perces les secrets de mon âme
Même si j'ai peur de l'amour Ta vie donne un sens à mes jours
Est-ce qu'un jour Tu pourrais croire que je donne
Mon amour Si tu veux le recevoir
Est-ce qu'un jour Je serai pour toi la bonne
Mon amour Comme, comme un miroir
Je reste là Je t'aime et je t'attends
Je t'attends"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Day Sakeru
Type chiant et trop intelligent
Admin Dada Design ! (ADD)
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 23

Vie privée
Classe: Lunaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Lun 29 Aoû - 18:32

Bien sûr que non je n’ai aucun commentaire à faire à propos de Narumachin. Et pis, qu’est ce que je peux dire sérieux ? Oooh mince je voulais me la taper, comme c’est dommage ! Ou, oh félicitations, c’est pour quand le mariage ? Mais elle fait bien ce qu’elle veut sérieux. Et pis lui aussi. Le seul truc qui me perturbe c’est ce que ce type change souvent de petites copines et que je me demande si je peux lui dire mais ça me regarde aucunement alors je vais la fermer et je vais contenter de boire ma putain de bière, parce que je dois avouer que j’ai soif – le baiser de l’autre folle blonde m’a sûrement asséché la bouche -.

Comment je comptais m’en débarrasser ? J’en sais rien en fait. Mais doit bien y avoir un moyen, peut-ête lui trouver un autre fiancée, ou ais ça serait une bonne idée et ça doit être trouvable sur internet, doit bien y avoir un con qui à un peu le même caractère que moi, qui est beau et riche et qui ne se laissera pas faire. Comme ça, elle se marie avec, elle lâche et j’ai le temps de trouver quelqu’un pour moi. Enfin sérieux, vous me voyez avec quelqu’un ? Moi pas du tout. Je pense que je finirais seul. Et pis je m’en fous, ça sera juste pour mes besoins sexuels que ça va être chiant, mais j’irais bien me débrouiller de toute façon.

Bref. Je vais enfin pouvoir boire ma bière, ça va me faire du bien, et peut-être qu’après je commanderais quelque chose de plus consistant, comme…Un gâteau par exemple. Ouais ça devrait aller. J’aime bien les sucreries. Mais avant, ma bière. Et pis j’écoute encore ce que me dit Prudence. Elle voulait bien me proposer de venir chez elle, mais c’est bon, de toute façon, si je ne fais pas face à Karen je ne m’en débarrasserait jamais. Si chaque fois j’essaie de l’éviter, elle va pas s’en lasser et va tout faire pour me retrouver, alors que si je me met bien face d’elle et que je lui montre tout le dégout que j’ai pour elle, Karen finira peut-être par comprendre que la seule chose qu’elle peut faire pour me faire plaisir c’est dégager.

- C’est bon de toute façon. Si je passe mon temps à la fuir, elle va finir par me rattraper et je serais dans une mauvaise situation.

L’affronter. C’est ce qu’il faut. Sérieux j’suis dans quoi ? Dans un jeu de combat ? Dans un manga ? Dans un rpg ? (presque !) Bordel. Enfin, je ne peux rien faire, c’est comme ça.

- Je dois donc être toujours devant elle pour bien lui montrer qu’elle m’horripile vraiment.

C’est comme ça. Je peux vraiment rien faire contre. Et bordel qu’est ce que ça m’emmerde.
Enfin je m’en fous, Ever va m’aider je suis sûr, alors qu’importe ? En parlant d’Ever quelque chose me perturbe. La serveuse là bas qui sert ses clients avec sourire c’est… Oh mon dieu. Si elle me voit, déjà elle va m’engueuler parce que je boit une bière – que je viens de commencer -, ensuite, elle va se poser des questions sur Prudence et enfin, elle va me saouler tout court. Bon on va faire notre maximum pour pas qu’elle me remar…

- Day !

Raté. C’est vraiment pas ma journée on dirait. Entre Karen qui me reconnaît et maintenant ma foutu sœur. Je suis né sous une mauvaise étoile ou quoi ?!

- …Ah…Ever…

Je vois son regard méchant quand elle s’aperçoit que j’ai pris une bière. De toute manière, elle peux rien dire et en plus elle va pas pouvoir discuter longtemps, vu qu’elle travaille. Merde j’aurais du me douter qu’elle travaillait dans ce café, avec un nom pareil, ça pouvait pas rater, elle et ses manies de bosser dans des choses aux noms bizarres !
Là elle regarde Prudence

- Bonjour !

Oui c’est ça fait un grand sourire. Et t’as vu, elle aussi elle a pris de l’alcool ! Pourquoi a elle tu dis rien hein ?! Ah bordel.

_________________


I just want to sleep.
So, shut up.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Sweet Heart Breaker
avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 28

Vie privée
Classe: Stellaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Mer 31 Aoû - 20:13

Grand garçon ce brave Day. Il est décidé à se débarrasser lui-même de sa blondasse de fiancée. Il repoussait l'aide amicale de Prue. C'était très gentille de sa part de vouloir aider le rouquin. Elle eut un sourire, sirotant son cocktail. Il était trop bon. Du malibu, du gin, du jus d'orange et de fraise … Savant mélange très délicieux qui mettait les papilles de blonde, à chaque fois, en émoi.

-Bon courage pour t'en débarrasser alors. Au moins, j'aurais proposé ma gentille aide.

Elle eut un sourire charmeur avant de siroter à nouveau son cocktail. Elle était de nouveau de bonne humeur et ne regrettait pas d'avoir suivi le rouquin. Il était sympa quand il le voulait celui-là. Elle inspira en se collant dos contre le siège en cuir, croisant les jambes. Elle regarda vite-fait autour d'eux et vit quelques regards masculins très vicieux pour certains. Ha qu'elle aimait qu'on la regarde ainsi …

Naru aurait été là, il n'aurait pas supporté. Et bonjour les dégâts. La blonde soupira en s'étirant. Ca avait ses avantages comme ses inconvénients d'être en couple … Mais elle fera face avec courage et force. Elle aimait trop son chéri pour le perdre comme ça. Non, elle fera tout pour le garder. Quitte à sacrifier certaines choses … Dont le joli rouquin face à elle qui buvait sa bière.


-Insiste bien sur les mots. Le mieux c'est de les dire en anglais. J'ai l'impression que ça passe dix fois comme ça.

Vu que tout à l'heure, après la tirade de Prue en anglais, Karen n'avait pas bronché et ne s'était pas relevé. Ou alors le fait que c'était Day qui l'avait mit à terre ainsi qui avait fait en sorte qu'elle ne s'en relevait pas. Sans doute. Peut-être que venant de son pseudo fiancé, ça lui faisait bien plus de mal. Intéressant. Day devait lui en mettre plein dans la tronche. A force, si elle n'était pas si masochiste que ça, elle arrêta de le coller telle une sangsue …

Prue regarda à nouveau sur le côté et crut voir un double de Day mais en fille. Ils se ressemblaient. Il faut dire qu'elle n'avait jamais rencontré la soeur du rouquin. Celle-ci était serveuse, visiblement. La blonde regardait dès lors dans sa direction, intriguée. Puis de temps en temps, retourna son regard sur Day, qui avait aperçu aussi la personne. La blonde allait demandé si c'était quelqu'un de sa famille quand la jeune femme approcha en criant le nom du jeune homme.

A voir, oui, ces deux-là se connaissaient. Ils étaient sûrement de la même famille, Prue en était certaine à présent. Mais qui était-elle vraiment cette jolie rouquine ? En plus, elle était pas mal ! Ben oui, Prue était bi et s'intéressait bien aux jolies filles … Normal, enfin à peu près, quand on a une marraine qui préfère les femmes … Day faisait une sale tête à l'approche de sa soeur. Il ne voulait peut-être pas la croiser. Et Prue se posait la question, pourquoi. Il prit la parole pour dire juste « Ever ». Et enfin la blonde comprit en se rappelant certaines paroles.


-C'est ta soeur ?!

Prue eut un sourire. Day n'avait pas l'air de bien aimer sa charmante soeur. C'était marrant. Et comment était Ever ? Allait-elle engueuler Day parce qu'il buvait de l'alcool ? Ca allait être drôle à voir tout ça ! Passant sa langue sur ses lèvres, Prue fixa la jolie rouquine avec un agréable sourire. Ever regardait aussi la blonde avec un grand sourire. Quelle contraste avec son cher frère ou alors, c'était son travail qui l'obligeait de sourire ainsi. Mais elle avait l'air très enthousiaste …

-Bonjour. Vous êtes la soeur de Day ? Je suis enchantée de vous rencontrer. Je m'appelle Prudence Delcamps …

Elle faillit dire « une amie » mais elle ne savait pas trop sur le coup si ils étaient bien supposé être amis …

_________________



"Tu sais mes désirs de femme Tu perces les secrets de mon âme
Même si j'ai peur de l'amour Ta vie donne un sens à mes jours
Est-ce qu'un jour Tu pourrais croire que je donne
Mon amour Si tu veux le recevoir
Est-ce qu'un jour Je serai pour toi la bonne
Mon amour Comme, comme un miroir
Je reste là Je t'aime et je t'attends
Je t'attends"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Day Sakeru
Type chiant et trop intelligent
Admin Dada Design ! (ADD)
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 23

Vie privée
Classe: Lunaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Jeu 1 Sep - 21:26

Bien sûr que c’est ma sœur. Bien sûr que c’est ma foutue grande sœur qui ne pense qu’à m’emmerder quand je suis bien tranquille. Qui d’autre est-ce que ça pourrait être ? Une rousse ou plutôt blonde vénitienne, qui à des yeux bleus, qui me ressemble quand même, malgré le fait qu’elle est vingt quatre ans…Franchement. La seule personne qui peut ressembler ça c’est bien Ever Catherine Sakeru ! -ouais elle a un deuxième nom, mais moi aussi alors on s’en fout, c’est juste que vu que c’est trop drôle comment on passe d’Ever qu’est tout petit à…Ouais bon on s’en fout. -
Et forcément Ever fait un grand sourire, parce que bordel, elle est si heureuse que son frère se fasse des amis – comment je sais ça moi ? Réfléchissez deux minutes c’est ma grande sœur et je vit avec elle depuis dix septs ans, je la connaît sur le bout des doigts pis elle aussi (malheureusement…) -. Prudence demanda si c’était bien ma soeur. Oui oui bordel. … Enchanté de rencontrer cette folle qui me réveille à pas d’heures et qui se prend pour ma mère ? Il en faut du courage pour prononcer de telles paroles, mais bon faut dire qu’elle la connaît pas encore, c’est sûrement pour ça.

- Enchanté Delcamps-san. Je me nomme Ever Sakeru, et oui, je suis bien la grande sœur de Day.
- T’as pas du boulot ?
- J’ai le droit à une pause.
- C’est ça, juste pour m’emmerder ?
- Oui, pour ton plus grand bonheur…Dada.


…Je vais la buter. Prononcer ce foutu surnom qu’elle s’amuse à me donner, et ce devant une telle personne…Ah bordel. Elle le fait exprès en plus, vu son grand sourire. Tiens, elle regarde le cocktail qu’a pris la blonde. Je veux qu’elle lui fasse la remarque ! allez, jette lui au moins un regard méchant merde ! Comme avec moi !

- Vous avez l’âge requis pour boire ce genre de chose, Delcamps-san ?
- Non et on s’en fout.


Elle me jette un de ses regards spéciaux qui veulent bien dire ce qu’ils veulent dire « si tu continues d’être vulgaire je m’assure à ce que ta bière finisse sur ta tête ». De toute façon, je sais que pour Prudence, elle va rien lui dire, après tout elle n’est pas sa sœur à elle, donc elle va pas lui faire une morale de quatre heures sur le fait que ,l’abus d’alcool est dangereux ou même que c’est interdit aux mineurs, parce que forcément, voilà, elle a quand même cette qualité de pas trop emmerder son monde. Juste son frère, qui se trouve être en l’occurrence… Moi. Ah bordel, j’ai vraiment pas eut de bol, pourquoi on peut pas choisir notre famille à la naissance, sérieux ?!

- Vous êtes une amie de mon très chère frère chéri que j’aime si fort ?

Vu le ton sarcastique qu’elle prend, je devine qu’elle se fout de moi. Aaaaah laissez moi la tuer merde ! Pourquoi vous ne voulez pas ?! Vous voulez qu’elle continue à m’emmerder c’est ça ? Pourquoi est ce que Dieu a inventé les pauses sérieux ? Bon juste, pourquoi les serveuses prendre une pause ?! Merde ! Retourne à ton travail, espèce de folle !

_________________


I just want to sleep.
So, shut up.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Sweet Heart Breaker
avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 28

Vie privée
Classe: Stellaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Ven 2 Sep - 19:12

C'était bien en effet la soeur du rouquin. Prue fut très enchantée de rencontrer un membre de la famille de Day. La blonde enviait un peu le jeune homme car elle était fille unique et n'avait donc ni frère, ni soeur. Cela ne lui avait jamais fait quelque chose. Elle n'était jamais seule dans son enfance. Elle était toujours entourée. Sa mère était toujours là, à la maison, travaillant sur un bouquin. Elle s'assurait toujours que Prue ne ressente pas de la solitude. Elle ne connut vraiment la solitude qu'à la mort de ses parents, alors qu'elle était « entourée ». Mais sa soi-disant famille ne lui parlait jamais ou alors la critiquait.

Mylène était rarement à la maison ou alors elle batifolait avec Dominique dans une salle. Les rares fois où elles discutaient ensemble c'était au dîner, à table. Mais Prue s'était habituée à vivre ainsi, seule. Au lycée, elle n'avait que peu d'amis. Voire pas du tout. Elle avait quelques coups par ci par là avec des garçons, mais elle n'était jamais sortit avec l'un d'eux. Elle avait essayé de se faire amis avec quelques uns de sa classe … Mais elle partait souvent en délire qu'ils en avaient peur. Même Mélina l'avait fuit quand elle a essayé de la draguer. Mais heureusement, Prue finit par rencontrer Naru, puis Yuki qui lui avait fait rencontrer Ame et Haru. Elle eut la pensée que c'était ses rares amis et ses premiers. Sans compter le fils du jardinier, dans son enfance …

Alors Prue enviait Day d'avoir une soeur. La blonde aurait aimé avoir une soeur ou un frère. Elle aurait encore une famille, à l'heure actuelle, à part Mylène. Sa marraine n'était pas vraiment sa famille, juste la meilleure amie de sa mère. Ce qui lui restait comme famille n'en était pas vraiment une, vu comme ils l'avaient traité et envoyé comme un sac de déchet au Japon. Elle n'avait plus de nouvelles d'eux, et c'était tant mieux. Moins elle les voyait, mieux elle se sentait. Elle était bien mieux ici. Elle se faisait enfin des amis, elle avait à présent Naru, elle l'aimait et voulait rester avec pour toujours. Elle était heureuse et personne ne viendrait gâcher un tel bonheur. Elle s'était reconstruite, oubliant le passé avec des gens qui n'avaient pas peur de sa folie …

Prue n'imaginait pas que Day ne supportait pas sa soeur. La blonde pensait que Ever était très gentille vu le sourire et ce que elle avait cru comprendre sur le toit, l'autre fois, lui paraissait bizarre à la blonde. La rouquine avait l'air très sympathique. Ou peut-être était-ce une façade ? Prue allait vite réviser sa vision sur le fait d'aimer avoir une soeur. Elle voyait les soeurs différemment. Elle allait vite comprendre pourquoi Day ne la supportait pas. A voir, c'était l'amour vache entre les deux, ce qui fit sourire la blonde. Elle avait son coude sur la table, son menton dans la paume de sa main, les fixant, amusée. Mais elle tilta au surnom « Dada ». Elle se retint de rire en se redressant.

Elle fixa « Dada » avec un sourire amusé. Elle avait envie de le taquiner aussi en lui chuchotant « Dada » d'un ton sensuel et charmeur mais elle évita de le faire. Elle sentait bien que le fait que sa soeur le dise, le tapait sur le système. Ever fixa le verre de Prue d'un regard bizarre. La blonde ne le remarqua qu'après la question. Le ton ne plu pas à la blonde. On dirait que Ever n'aimait pas trop et semblait se retenir de faire la morale. Là, Prue comprit. Pauvre Day. Les soeurs aussi étaient très moralisatrice, pire que les parents. Bon, ben les soeurs étaient aussi chiante, quel dommage. Elle servait de parents en leur absence. Super … Ca soulait déjà Prue même si elle n'avait pas eu de reproches venant de Ever mais c'était tout comme. Day répondit aussitôt.


-L'âge requis pour tout faire, selon moi, Sakeru-sempaï …

Visiblement, Prue n'était plus trop enchantée de connaître Ever … La blonde agita sa paille dans son cocktail et but une gorgée devant la rouquine, comme pour la narguer. La blonde vit le regard menaçant d'Ever sur le pauvre Day. Franchement, c'était mieux de ne pas avoir de soeurs, pensa Prue, soulagée. La blonde se redressa en soufflant discrètement. A nouveau, Ever posa une question. Cette fois, Prue ne savait quoi répondre. Elle tourna sa tête vers Day. Etait-elle amie avec Day ? Cela était une bonne question. Après tout, elle l'avait un peu aidé pour cette … Comment elle s'appelle déjà l'autre blondasse qui lui sert de fiancée ? Prue ne savait plus et elle s'en foutait. Et puis, Day lui avait offert le cocktail … Mais elle ne sut quoi répondre. Elle se pinça les lèvres, hésitante :

-Est-ce qu'on peut se considérer amis, Day ?

_________________



"Tu sais mes désirs de femme Tu perces les secrets de mon âme
Même si j'ai peur de l'amour Ta vie donne un sens à mes jours
Est-ce qu'un jour Tu pourrais croire que je donne
Mon amour Si tu veux le recevoir
Est-ce qu'un jour Je serai pour toi la bonne
Mon amour Comme, comme un miroir
Je reste là Je t'aime et je t'attends
Je t'attends"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Day Sakeru
Type chiant et trop intelligent
Admin Dada Design ! (ADD)
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 23

Vie privée
Classe: Lunaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Ven 2 Sep - 23:06

[Le ptremier qui dit que la chanson à rien à voir. Je lui réponds d’aller se faire voir.]

I want to ride my bike
I want to ride my bicycle
I want to ride it where I like


Je n’ai jamais eut de parents.
Je ne suis pas orphelin.
En fait ouais j’ai des parents.
Mais je n’en aie pas.
Mais j’ai une sœur.
A choisir…

Ever était chiante. C’était son principal défaut. Elle a toujours penser que comme nos parents n’ont jamais été vraiment des parents pour moi, il faut qu’elle remplace les deux rôles e tdonc de passer du père à la mère ou doubler les disputes pour compter les deux parents en même temps. Elle me laisse faire c eque je veux… Ouais non. Bon plus que mes vrais parents, mais dans un sens, elle m’empêche de me pourrir la santé, de me bourrer la gueule, de rien foutre de mes journées. Elle m’empêche de virer no life avec des dents jaunes et des poumons noirs. En un sens, les gens doivent se dire « mais c’est merveilleuuux !! » sauf quand elle me réveille à pas d’heures, qu’elle me force à aller en cours, qu’elle fait du feu de camp avec mes cigarettes et qu’elle rempli tout ce qui peut contenir de l’eau et l’engloutir, prenez ici : évier, poubelle, pots de fleurs, cuvette des toilettes, par mes canettes de bière.

Enfin, je dois avouer une chose…Si j’étais rester avec mes parents j’aurait été dans une école privé…Non dans Shunbun no Hi mais sans le moyen d’aller chez les lunaires, forcer à rester avec ces idiots de chez les Solaires – sauf Jenbidule et Hideatruc -, je me serais marier avec Karen, j’aurais repris les affaires de mes deux parents en même temps, j’aurais fini dans un foutu bureau à faire partie de ceux qui gouvernent le monde par des seaux de dollars à la con. Et bordel…Je préfère qu’elle m’est héberger de force – je ne déconne pas, un jour elle a débarquer chez nous, alors que j’étais forcer d’écouter un discours inutile de ma mère sur le fait qu’elle pouvait pas venir me chercher le lendemain pour je sais plus quoi, sa chevelure blond vénitien a débarquer, m’a attraper par le bras, faisant attention, au passage, un fuck à ma mère et m’a emmener dans sa voiture -. J’avais treize ans. Et ce fut l’une des rares fois ou je l’ai adoré à la folie. Parce que je n’en pouvais plus.

Mais bon Ever reste ma sœur et se prend pour mon pèremère et me force pas à faire des choses que je ne veux pas mais m’empêche de faire certaines choses que je veux. Tout ça sous prétexte qu’elle s’inquiète pour moi. Menteuse ! Ah bordel…

You say black I say white
You say bark I say bite
You say shark I say hey man


Dans tous les cas on s’en fout, elle se retint de faire la morale à Prudence, après tout elle ne pouvait pas. Si ? Non. Ever était chiante, mais elle n’emmerdait pas trop les gens qui n’était pas son frère – et surtout pas Akito qu’elle adorait à fond -. Oh, et pour la réponse à la super question de ma sœur… La réponse fut une autre question. Qui est pour moi. Est-ce qu’on peut me considérer amis.. Je fais un rewind* pour y réfléchir… On s’est rencontré en même temps qu’avec Yuko…Ouais ok… Ensuite on s’est vu sur le toit…Ouais… et là maintenant avec ma cinglé de fiancée. Ouais bah on va dire que…

- Je sais pas trop.
- Day, comment s’appelle-t-elle déjà, ton amie ?


You say Rolls I say Royce
You say God give me a choice
You say Lord I say Christ


… Foutu Ever et ses pièges de merde ! MERDE ! Bon comment elle s’appelle déjà. Allez Day, tu ne dois pas te tromper, tu ne dois pas finir son prénom par « truc » « chose » « bidule » ou un mot débile. Fait pas comme avec Yamabaka, ou comme avec Jencrétin ou comme avec Narutruc et Hideamachin…Allez. Parce que sinon j’aurais vraiment l’air con.
Bon c’est pas que ça me dérangerait de prouver que je l’aime bien, non, c’est juste que ne pas dire un nom complet d’une personne dont on prononçait bien le nom y a peu, c’est très stupide bordel !

- …Pru…Pru….Pru…

Allez, viens à moi. VIEEEENS…. En attendant je ne cesse de répèter « pru » dans ma tête**. Bon je laisse tomber, ma sœur est plus forte que moi à ce foutu jeu là.

- Pruquelque chose.
- Félicitations Delcamps-san, mon frère t’aime bien. C’est déjà ça !


Grmpf. J’aurais pas du faire ce rewind. Je me serais souvenu de son nom. Parce que je me serais rendu compte de rien.

Bicycle bicycle bicycle
I want to ride my bicycle bicycle bicycle
I want to ride my bicycle


[* : Vui, ceci est un sous entendu au « Le rewind »
** : Pru comme Prue d’ailleurs xD]

_________________


I just want to sleep.
So, shut up.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Sweet Heart Breaker
avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 28

Vie privée
Classe: Stellaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Dim 4 Sep - 22:53

Ever était un peu comme Mylène mais en dix fois plus strict. La marraine, malgré tout, n'était pas si chiante que ça. A part refuser à Prue le droit d'être amoureux d'un garçon au lieu d'une fille. Mais la blonde savait que sa marraine ne pouvait rien y faire. Prue était amoureuse de Naru et ne sera jamais amoureuse de quelqu'un d'autre que lui. Il sera sûrement le seul pour qu'il aurait des sentiments plus fort que l'amitié. Elle l'aimait en amour et elle savait très bien qu'il sera le seul garçon pour qui elle aurait ce genre de sentiment.

Mylène ne pourra empêcher ça malgré ce qu'elle dira ou fera. Elle n'avait aucune prise sur Prue qui sera bientôt majeur et pourra faire ce qu'elle voudra. Elle n'aura plus à avoir d'ordre de Mylène. C'était chiant d'avoir toujours quelqu'un qui vous limiter ou vous fait la morale. Parents, soeurs, frères … Pauvre Day. Il devait en avoir marre à force avec Ever qui était toujours sur son dos. Il se disait aussi comme Prue, vivement la majorité, de faire ce qu'on veut. Mais autant avoir les moyens de partir à la majorité, faire sa vie.

Mais tout deux avaient les moyens. L'un était sûrement blindé aux as et l'autre allait hériter de ses parents décédés. Ils pourraient s'éloigner un peu plus de ce qui les soulaient et faire ce qu'ils désiraient. Encore un peu de temps à attendre, d'autres contraintes en chemin, et bientôt ils pourront être tranquille. Prue posa son regard sur Day, attendant une réponse à sa question. Etaient-ils vraiment amis ? Elle se le demandait. Mais dans un sens, cela pourrait être le cas. Mais connaissant comment était Day, la blonde hésitait à le dire.

Elle attendait que ce soit lui qui le clarifia. Pour elle, elle aimerait bien être son amie. Elle ne voyait pas pourquoi elle le ne serait pas. Même si il l'avait quelque peu énervé, elle le trouvait sympa d'une manière ou d'une autre. En plus, il était très mignon, un vrai beau gosse même si jamais elle ne l'aura, elle avait déjà mit une croix sur lui depuis un moment. Ca lui faisait mal d'y penser mais cela était la triste vérité. Elle ne saura seulement qu'une amie, enfin, en tout cas, elle l'espérait grandement …

Elle parut un peu dégoûtée quand il disait qu'il ne savait pas trop. Elle en fut offusquée. Alors, il ne la considérait sûrement pas comme une amie. Ou alors il n'en avait que trop peu envie. Elle termina son cocktail, avec un pincement au coeur. Elle tourna sa paille dans le verre vide, l'agitant dans le sens des aiguilles d'une montre, déviant son regard du jeune homme vers le fond du verre. C'était davantage plus intéressant sur le coup, là …

Ever vint à poser une question assez étrange. Quoi, elle se rappelait plus du prénom de la blonde ? Et bien sympa tout ça. La rouquine ne devait pas faire grande attention à la blonde. Ou alors avait une mémoire de poisson rouge comme son cher frère. C'était de famille décidément. Day sembla hésitant et l'air bizarre. Quoi ? Il s'en souvenait plus non plus ? Quel toupet ! Prue s'en voyait offusquée encore plus. Mais enfin, il essaya en disant « Prue ». Enfin pour elle, il disait son surnom :


-Effectivement, c'est Prue, tu peux m'appeler ainsi, Day !

Puis elle comprit qu'en fait, il cherchait son nom ! Elle fit une sale tête, ne comprenant pas l'histoire. Mais finalement, Ever rattrapa la chose en disant que Day aimait bien la blonde. Celle-ci se demanda encore plus quoi :

-Il se rappelle plus de mon prénom mais il m'aime bien quand même ?

Elle était complètement paumée à cette constation. Elle a trouvé plus fou qu'elle ou alors complètement bizarre. Elle eut un tic à ses lèvres. Puis soupira en avançant le verre vers Ever :

-Je pourrais avoir un Sex On The Beach, s'il vous plaît ?

Elle avait soif sur le coup après tout ça. Et puis c'était Day qui l'invitait. Et il semblait qu'il l'aimait bien. Elle lui fit un magnifique sourire en le fixant.

-Moi aussi je t'aime bien Day ... Même si je dois reconnaître que tu m'énerves parfois mais ça doit être pareil de ton côté.

_________________



"Tu sais mes désirs de femme Tu perces les secrets de mon âme
Même si j'ai peur de l'amour Ta vie donne un sens à mes jours
Est-ce qu'un jour Tu pourrais croire que je donne
Mon amour Si tu veux le recevoir
Est-ce qu'un jour Je serai pour toi la bonne
Mon amour Comme, comme un miroir
Je reste là Je t'aime et je t'attends
Je t'attends"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Day Sakeru
Type chiant et trop intelligent
Admin Dada Design ! (ADD)
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 23

Vie privée
Classe: Lunaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Ven 9 Sep - 22:41

[Oh wuiii encore une chanson qui à rien avoir avec le sujeeet !!! VIVE MOI]

Uragiri no yuuyake
Yakkai ni kara mitsuku ase wo.
Kirisaku you ni shite,
Mashin wa sakebu utau you ni.


Je viens donc d’apprendre que Prue était son surnom. Bon si j’ai dit « pru » c’est parce que je tentais de me souvenir de son nom, et bordel de merde, Ever, pourquoi est-ce que tu me connais si bien ? Enfin maintenant Prutruc…Bon je vais l’appeler Prue, je retiens les surnoms c’est déjà ça, donc Prue, semble se poser des questions. Bon Prue se demanda pourquoi je l’aime bien même si je me rappelle plus de son prénom. Ecoute, même moi je ne comprends pas. Alors bon, voilà. Je sais même pas si Ever comprend, mais je sais pertinemment que ça l’amuse. Faut dire que vous avez déjà vu un type comme moi qui oublie les noms de ceux qu’il aime bien, hein, franchement ? D’habitude c’est l’inverse ! Tu oublies les noms de ceux que tu aimes pas, merde ! Ah c’est pas logique ! Merde ! Bon bref, ensuite elle demande un autre cocktail, moi j’ai bientôt fini ma bière. Je me demande si Ever va nous dénoncer…Non. Je ne pense pas. Ever fait la morale, mais ne dénonce pas. Ouais elle est chiante…Mais pas à ce point heureusement, sinon j’aurais eut un peu des problèmes en fait.

Bref, Ever se mit donc à partir, de toute façon elle à rien à dire alors elle dit rien, elle a juste dit d’accord et pis voilà. Elle est partie. Et pis là t’as Prue qui me dit qu’elle m’aime bien. Ah. Même après m’avoir foutu une claque tout à l’heure ? Bon faut dire que je l’ai embrassé sans prévenir sans même dire bonjour alors en fait, ouais, c’est un peu compréhensible. Et pis elle me dit que je l’énerve parfois. Ouais toi…Bon elle a deviné toute seule c’est bien, j’ai pas besoin de lui dire.

- Ouais.

BLOW UP LOUDER
Mukuchi na yousei wa soko ni iru.
BLOW UP LOUDER
Tsugunai wa kudaketa ai no kakera.


Je sais, je sais, je dit pas grand-chose, mais merde je vois pas quoi dire d’autre. Et je viens de finir ma bière, mais bon j’ai plus soif, et je vais la laisser commander ce qu’elle veux. En attendant Ever doit être entrain d’attendre le cocktail que la blonde en face soit préparé. Ah merde après elle va revenir nous emmerder

- Désolé pour ma sœur. Elle est un peu folle. Et chiante. Comme mes vieux sont jamais à la maison, elle veux tout le temps les remplacer.

Et ça m’emmerde grave mais j’ai même pas mon mot à dire. Enfin c’est mieux qu’avec des vieux lourds et chiants qui radotent et me feraient même pas la morale, m’emmerderaient juste ou alors seraient pas là quand j’en ai pas besoin. Au moins, moi quand je tombe malade t’as Ever pour….me séquestrer dans la baraque. Bon ok…. Ouais ok… Merde hein.

- Enfin c’est toujours mieux que des vieux jamais là.

Ou pas. En attendant elle revient avec le cocktail demandé et le pose gentiment sur la table

- Voilà !

Asahi wa noboru YEAH suiheisen. (ICEOOO SANTIAAANOOO)
Ima shinjireba kawaru no sa
Muimi janai ano hikari.

_________________


I just want to sleep.
So, shut up.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Sweet Heart Breaker
avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 28

Vie privée
Classe: Stellaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Sam 10 Sep - 23:20

Il était vraiment bizarre. Trop bizarre mais tellement craquant. Il oubliait les noms de ceux qu'il aimait bien. Pour Prue c'était du grand n'importe quoi. Elle était frustrée au début, ne comprenant pas mais finalement, elle finit par comprendre. Comme pour ceux qui oubliaient les noms de ceux qu'ils détestaient, Day oubliaient ceux de ceux qu'il aimait … La blonde pouvait en être ravie. Mais ça lui semblait si amer. Elle était à Naru à présent, dans un sens, elle avait eu ce qu'elle voulait et dans un autre non. Elle ne pouvait plus draguer. Day ne sera qu'un ami, et ça c'était elle qui l'imposait et non lui seulement. Elle aurait préféré juste que ce soit le rouquin qui l'impose tout seul. La repoussant et elle, se mourant d'amour à côté …

Mais cela ne se fera pas car elle était amoureuse de de Naru et sera à lui pour toujours. Finit les plans drague. Maintenant, elle n'était que pour un seul homme. Finit le sexe avec différents garçons. Elle n'aura qu'un amant à présent. Ca sonnait si bizarre, ça sonnait comme la fin de quelque chose, d'un monde, d'un caractère, d'un comportement, d'une vie … Ca sonnait si amer, si difficile à accepter, comme un coup de glas sur ce qu'elle était vraiment. Elle passait un cap et affichait une nouvelle Prue. Elle changeait petit à petit. Saura-t-elle le supporter ? Supporter sa nouvelle vie … Elle ne savait pas. Arrivera-t-elle à y concéder totalement sans tomber ? Cela était difficile de l'imaginer, surtout pour ceux qui la connaissait.

Elle regarda vaguement Ever partir chercher sa commande. La blonde avait-elle envie de se souler dans l'oubli, de se laisser à la chaleur et l'envoûtement de l'alcool pour essayer de faire passer le goût amer ? Faire passer le gros morceau, en buvant, encore et encore. Non, ce n'était pas la solution. Elle pensait à Naru pour ne pas chuter. Elle avait besoin de sentir sa présence, sa chaleur. Il lui manquait. Elle se rappela des paroles froides de Mylène au sujet de leur couple. Sa marraine ne voulait pas de cette idylle. Elle était contre. Changera-t-elle d'avis ? Dans un an, elle ne pourra rien y faire. Elle n'aura plus d'emprise sur la blonde et celle-ci fera ce qui bon lui semble. C'était chiant d'avoir une soeur, des parents ou encore une marraine sur le dos. Ca bloquait plus qu'autre chose des fois.

Day la sortit de ses pensées en disant juste « ouais ». Ouais à quoi au juste ? Il venait de la sortir trop tôt et trop vite de ses pensées. On en était où ? Ha oui, elle venait de dire qu'elle l'aimait sauf quand il l'énervait et que cela devait être de même pour lui. Elle inspira, essayant de lui sourire.


-Day … Pour les mots que j'ai dit à Karen en anglais …

Elle se mouilla les lèvres, ne sachant comment le dire. Ca lui ressemblait peu :

-J'ai voulu t'avoir. Car tu me plaisais. J'ai voulu te draguer … Mais je n'ai pas pu. Tu dois t'en sortir soulagée que j'ai abandonné avant même d'avoir commencer.

Elle sourit aux paroles du rouquin pour sa soeur. Elle comprenait mieux à présent. Elle le comprenait vraiment.

-Tu sais même si je n'ai plus mes parents j'ai quand même une marraine qui est aussi chiante que ta soeur et qui se prend pour ma mère … Alors je ne peux que te comprends.

Elle laissa figer son sourire aux autres paroles de Day. Le regard de nouveau vague en pensant à ses propres parents :

-Des fois, j'aimerais qu'ils soient encore là. Mais je ne sais si tu peux comprendre pour ça … A t'entendre, tu dois avoir des parents … très … chiant.

Ever revint avec la commande et posa le verre sur la table, face à la blonde. Un Sex On The Beach. Rien que tel pour la remettre de ses pensées négatives. Elle prit le verre et sirota à la paille gentiment mise. Elle préférait boire à la paille. Elle fixa Ever en souriant :

-Merci Ever-san.

Elle avait passé de Sakeru-san à Ever-san. La blonde n'avait même pas fait gaffe. Même si sa soeur était chiante, c'était sa soeur, et rien ne pouvait changer ce fait. Et au moins, elle, par rapport aux amis, sera toujours là pour lui. Et c'était pour ça que Prue aurait voulu avoir une soeur.

_________________



"Tu sais mes désirs de femme Tu perces les secrets de mon âme
Même si j'ai peur de l'amour Ta vie donne un sens à mes jours
Est-ce qu'un jour Tu pourrais croire que je donne
Mon amour Si tu veux le recevoir
Est-ce qu'un jour Je serai pour toi la bonne
Mon amour Comme, comme un miroir
Je reste là Je t'aime et je t'attends
Je t'attends"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Day Sakeru
Type chiant et trop intelligent
Admin Dada Design ! (ADD)
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 23

Vie privée
Classe: Lunaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Dim 11 Sep - 21:03

[Allez tous en coeuuuur !!! MISTER RAIIINDROOOP]

Mr. Raindrop falling away from me now

Je m’en doutais qu’elle me voulais, je suis pas con non plus, vu ce qu’elle me faisait quand on était surt le toit, et vu la joie avait laquelle elle a pris mon baiser, j’ai bien deviner qu’elle me voulait, mais bon… Maintenant elle a un copain, je suppose qu’elle va définitivement arrêter. Sûrement pour ça qu’elle me dit ça en fait. Et pis je sais pas si je m’en sens soulager. Bon c’est pas que je m’en fous ou quoique ce soit, c’est juste que ben, elle était quand même pas mal, mais bon, le jour où elle m’a aborder, j’étais de mauvaise humeur. Et pis, elle est quand même sympa. Alors dans un sens ça m’a pas dérangé – en plus elle m’a nourri alors que j’avais faim, alors en quoi je peux me plaindre, hein franchement ? –.

Elle n’a plus ses parents. Moi c’est limite si je n’en ai pas. Bon ils ne sont pas morts, mais c’est tout comme puisque toutes leurs actions envers moi ne sont que pourritures. Je ferais mieux de pas y penser, je vais encore m’énerver. Donc où j’en étais ? Ouais donc Prue elle est orpheline….Qu’est ce que je dois dire « désolé » ? Pff, c’est banal et ça sert strictement à rien alors je vais faire comme si de rien n’était et pis voilà, merde. Donc, elle, elle a une marraine. En fait on est un peu pareil quoi. Enfin qu’un peu. Elle dit qu’elle aimerait que ces vieux à elle soit encore là. Moi je ne sais pas, les miens sont des enflures, et rien que d’entendre parler d’eux, me donne envie de fumer.

Ouais donc, mes parents sont chiants. A forcer Ever et moi de se fiancer avec des personnes inutiles qui ne nous conviennent pas du tout, c’est vraiment inutile. Et pis ensuite à nous appeler toutes les 36 du mois pour savoir si je suis encore dans la classe des Solaires puis ensuite tenter de me remettre dans cette foutue classe de merde parce que je ne dois pas faire honte à l’école…Sérieux c’est trop chiant bordel. Bref, vu que ma soeur vient d’arriver et bien de donner le cocktail, elle vient de la remercier. Elle a changé son appellation, elle fait ce qu’elle veux.

- Mais avec plaisir.

Ever sourit tout le temps, même quand ce n’est pas une serveuse en fait, elle n’arrête jamais, je me demande si elle n’a pas des crampes à la machoire à force.

Do you know how much you mean to me
Why must you leave ?


Dehors il vient de se metre à pleuvoir, génial. Bon je sens qu’on va rester dans ce café bar un peu plus longtemps.

- Tu veux quelque chose, Dada ?
- Ouais, que tu arrêtes de m’appeler Dada avant que je te butes.
- Ah mais ça ce n’est pas dans le menu…


Grmbl. Dans ce monde il n’y a qu’elle qui parvient à m’emmerder en fait. Sinon ça ne me fait rien. Il n’y a vraiment qu’elle qui arrive à me faire réagir. Après les autres, j’en ai rien à foutre. Si Prue m’appelle une seule fois Dada, je sens qu’on ne pas plus trop être amis.

- Oh ! Il vient de se mettre à pleuvoir, Dada, je t’interdis de sortir sans te couvrir

Grrrrmbl.

- Je fais ce que je veux.
- La dernière fois tu es tombé malade et Narumi-kun à dû être embêté.
- Ouais ouais.


Bon bon, Ever, casse toi je te déteste, vire, vire, ah ça y est elle s’en va parce qu’elle vient de recevoir une commande. Youhou ! Débarassé, enfin, parce que bon sang, qu’elle est chiante.

- On va faire comment ?

Je regarde Prue, je dit ça pour parler de la pluie qui tombe. C’est vrai quoi ?

I'm just a flower on a tree
Why must you leave ?
Mr. Raindrop falling away from me now
Falling away from me now

_________________


I just want to sleep.
So, shut up.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence P. Delcamps
Sweet Heart Breaker
avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 28

Vie privée
Classe: Stellaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Lun 12 Sep - 16:25

Franchement, si Prue entendrait ce qu'il pensait, elle allait en faire une dépression. Il la trouvait pas mal et si il l'avait repoussé sur le toit c'était parce qu'il était de mauvaise humeur. Elle n'aurait peut-être pas dû l'aborder à ce moment-là. Elle regretterait sûrement un peu. Mais elle regrettait aussi d'un côté. Elle ne pouvait rien y faire, elle ne pouvait pas non plus retourner en arrière, changer certaines choses. Dans un sens, c'était bien mieux ainsi. Elle serait mieux avec Naru. Elle vivrait heureuse avec de nombreux obstacles, elle le savait que trop bien. Déjà le fait de ne plus pouvoir draguer librement comme avant … Quel désastre. Mais ça allait être marrant. Pour celle qui écrit et non pour le personnage, bien sûr.

Donc tant pis, dans une autre vie, peut-être que Day et Prue pourront être ensemble ou Prue essayerait-elle … Quoi, vous trouvez qu'elle rêvez trop ? Bon changeons de sujet alors. Day ne sembla rien dire quand elle annonça qu'elle n'avait plus de parents. Lui il en avait mais ils étaient chiants, il ne pouvait donc pas comprendre, le pauvre alors c'était sans doute normal qu'il n'en touche pas un mot, là. Elle ne lui en voulait pas trop. Elle ne rajouta rien à ce sujet. Elle inspira. Une cigarette aussi pour elle, lui ferait du bien, après tout ça. Le cocktail d'abord. La clope après. On pouvait fumer ici ? Vu que la soeur de Day était là, la blonde ne voulait pas être malpolie à nouveau en plus de l'alcool.

Elle sourit à Ever quand elle parla. Vraiment très serviable la rouquine. La blonde sirotait son cocktail tranquillement, fixant par la fenêtre. Vu le temps, il allait pleuvoir. Quelle poisse. Quoique non, ils pourront rester plus longtemps. Au moins, elle pouvait rester proche d'un garçon et qu'il lui offre des cocktails. Du moment qu'elle ne lui sautait pas dessus même si l'envie était là, il fallait l'avouer. Et puis de toute façon, elle avait prévenu Naru de la gravité de la chose, que cela sera dur pour elle, donc il se devait d'être indulgent et clément. Elle faisait des efforts, il fallait l'admettre et l'encourager. Mais comment quand on lui met dans les pattes un beau gosse ? Hein ? Vous trouvez ça facile vous ? De résister à la tentation ?

Finalement, il se mit à pleuvoir. Le temps était comme les sentiments et le moral de la blonde à l'heure actuelle. Elle pensait trop. Elle voulait son Naru pour l'aider à y arriver. Seul lui pouvait l'aider. Oui, il était le seul à le faire … Elle entendit à peine Ever demander à Day si il voulait quelque chose. Qu'elle arrête de dire Dada. C'était amusant ce petit mot affectueux. Mais la blonde se retint de le dire, il semblait que le jeune homme détestait ça. Et leur amitié semblait précaire pour s'amuser à la faire chuter d'un seul coup. La blonde sourit seulement en agitant la paille dans son verre et fixant toujours dehors. Bien sûr que ce que Day demandait n'était pas dans le menu. Dommage pour lui.

Ever remarqua enfin qu'il pleuvait, interdisant à ce pauvre Day de ne pas sortir sans être couvert, comme une mère poule. Prue en pouffa de rire en la regardant. Puis arrêta quand Ever mentionna Naru. La blonde se figea, l'air interdite. Ever s'en alla après ça, les laissant seuls à deux … La blonde eut du mal à reprendre la conversation, l'air bizarre. Elle lâcha sa paille pour fixer Day :


-Naru a dû rester à tes côtés quand t'étais malade ?

C'était si mignon mais cela rendait un peu jalouse la blonde, étrangement. Elle eut un faible sourire :

-Naru est si gentil … Et prévenant.

Tout le contraire du rouquin face à elle. Elle se retint de l'ajouter, en tout cas. Elle se reprit en pouffant de rire. Elle se calma fixant Day qui avait posé une question.

-Ta soeur est une vraie maman poule, mon pauvre …

Elle regarda par la fenêtre comprenant la question du rouquin :

-Ben, on peut rester encore un peu … A moins que tu n'es un rendez-vous urgent pour m'abandonner à cette table où des dizaines de mâles en chaleur regardent tous dans ma direction, attendant que tu t'en ailles pour profiter de moi …

Ce n'était pas de l'ironie et cela pouvait se révéler vrai vu les regards lubriques de certains.

-Et tu risquerais d'être tout mouillé et de retomber malade, mon cher. Au fait, on peut fumer ici ? J'ai envie d'une bonne clope.

_________________



"Tu sais mes désirs de femme Tu perces les secrets de mon âme
Même si j'ai peur de l'amour Ta vie donne un sens à mes jours
Est-ce qu'un jour Tu pourrais croire que je donne
Mon amour Si tu veux le recevoir
Est-ce qu'un jour Je serai pour toi la bonne
Mon amour Comme, comme un miroir
Je reste là Je t'aime et je t'attends
Je t'attends"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Day Sakeru
Type chiant et trop intelligent
Admin Dada Design ! (ADD)
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 23

Vie privée
Classe: Lunaire
Identité:
Relations:

MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   Jeu 15 Sep - 11:48

[Si je ne finis pas ce texte, je le finis vers 13h00. Parce que j'vais bientôt en cours ><
La musique : It is not because you are de Renaud xDDD]

When I have rencontred you,
You was a jeune fille au pair,
And I put a spell on you,
And you roule a pelle to me.


Bon, voilà, maintenant je sais même pas comment elle va réagir sur le fait que c'est son petit copain qui a pris soin de moi quand j'étais malade. Ca me rappelle qu'il voulait être ami avec moi...Ouais ben... On...On verra hein. Donc bref, la réaction ne se fit par attendre puisqu'elle lâcha sa paille et posa une stupide question sur ce qu'a dit Ever. Et oui, il est resté à mes côtés. Faut dire que je me suis enfui de ma maison, que j'avais plus de fièvre que quand je suis parti et que je tenais même plus debout. Et puis cet idiot il m'a laissé par terre, franchement. Enfin y m'a soigné...Y m'a aussi sauvé d'une chute d'un toit...Merde ça fait deux dettes que j'ai à régler. Bon tant pis, la prochaine fois que je le croise je lui demanderait ce qu'il veut et pis voilà.

Et pis voilà Prue fait comme toutes les filles amoureuses : elle décrit son copain par ses qualités. Je m'y attendais, mais je me tais, et puis de toute façon elel est d'accord avec moi sur un point : Ever est une vraie mère poule. Oh, alors j'hallucinais pas en sentant d'étranges regards en notre direction. Déjà avec le serveur...Et pis je suis sûr que y a pas qu'elle qui attire les gens. Vu le regard des deux brunes là bas. Elles sont trop moches. Mais bon.

C'est bizarre cette manière de m'appeler mon cher. Et pis je vais pas retomber malade merde, je suis pas en sucre bordel ! Bon bref, Day ne t'énerves pas.

- Non on peut pas fumer. Et ça m'emmerde aussi

D'ailleurs ça me fait bien chier, parce que j'aurais vraiment aimer moi, merde. Mais non, non, on peut pas ! Bordel.

Together we go partout
On my mob il was super
It was friday on my mind,
It was story d'amour.


Faut croire qu'on s'est bien trouvé en fait. J'attire les filles et elle attire les mecs. Conclusion : à nous deux on attire toute la clientèle. Je devrais devenir serveur, je suis sûr que j'aurais même des primes et des heures supplémentaires parce que je suis trop beau. En plus, récemment le gouvernement à mit en place un truc dans le CV comme quoi faut être beau... (Hj : ceci est véridique, mais je suis pas sûre que ça soit vraiment mit en place) Bon, un autre serveur arrive, je vais lui demander une bière

- Une autre bière s'il vous plait.

Et voilà, il va la chercher sous l'oeil inquisiteur d'Ever qui ne peut de toute manière rien faire. Aha. Bon en attendant, soit c'est une hallucination, soit la pluie tombe de plus en plus fort et en plus y a deux mecs qui sont entrain de s'approcher de nous là ? Bordel ça va être la séance drague qui finira en rateau je le sens...

- Bonjour vous deux...

Bon celui de gauche doit être gay vu comment il me regarde. Celui de droite il se contente de n'avoir de yeux que pour Prue. Putain c'est pratique que son surnom ça soit Prue. Au moins elle n'a pas à s'énerver ou se vexer si je rajoutais un truc derrière.

It is not because you are,
I love you because I do
C'est pas parc' que you are me qu'I am you.


- Vous êtes plutôt mignonnes.... Ca vous dit pas de venir à notre table ?

Je veux bien.
Seulement le type vient de commettre une erreur grave là. Putain de merde. Je suis un mec. UN MEC VOUS M'ENTENDEZ ? J'AI DES COUILLES ET UNE... quoi comment ça je deviens vulgaire ? MERDE ! CE SALE TYPE A OSER ME PRENDRE POUR UNE FILLE ESPECE DE PAUVRE CON !
Ce pourquoi, je me lève et le frappe violemment avec mon poing - même si malheureusement ça va pas faire grand chose -

- Je suis pas mignonne, pauvre con.

Ever qui a tout vu, se dépêche d'arriver et de m'attraper les mains

- Day ! Arrête tout de suite !
- Ce débile mental m'a pris pour une fille !


L'autre type qui matait Prue est aussi effrayé que son pote qui finissent par retourner à leur places. Ma soeur regarde la blonde

- Désolé...Day n'aime vraiment pas quand on le prend pour une fille...

Je vais les buter alors lâche moi Ever ! BANDES DE CONS !

You chialed comme une madeleine,
Not me, I have my dignité.
You tell me : you are a sale mec !
I tell you : poil to the bec !


[Ah ben finalement j'ai eut le temps <3]

_________________


I just want to sleep.
So, shut up.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Day Rhapsody [PV Prudence][Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vegetarian Rhapsody... Queen revu et corrigé...
» LILITH + bohemian rhapsody
» FREDDIE MERCURY
» ERIC PHILIPPE
» MARC KLINNERT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shunbun no Hi  :: Tokyo :: Autres lieux :: Le parc-
Sauter vers: